in

Espace : 9 choses à (re)découvrir qui pourraient vous surprendre

espace univers
Crédits : PxHere

L’Univers est incommensurable et regorge d’une myriade d’objets cosmiques aux propriétés étonnantes. Voici 9 choses à (re)découvrir sur notre Univers qui pourraient vous surprendre.

1. Saturne flotterait sur l’eau

Connue pour ses multiples anneaux, la planète Saturne est la 6e planète du Système solaire la plus éloignée de notre étoile et la 2e plus grosse derrière Jupiter. Maintenant, imaginez que vous puissiez plonger cet immense astre au cœur d’un océan géant. Malgré une masse 95 fois supérieure à la Terre, la planète flotterait. Pourquoi ? Tout simplement, car le phénomène de flottaison est en rapport direct avec la densité volumique d’un objet, et non pas avec sa masse. Celle de Saturne (687 kg/m3) est inférieure à celle de l’eau (1000 kg/m3) puisqu’elle est essentiellement composée de gaz et non de matière solide comme notre planète bleue.

Saturne planète
La planète Saturne. Crédits : 16853182/Pixabay

2. Les planètes du Système solaire n’orbitent pas autour du centre du Soleil

Vous pensiez que la Terre tournait autour du centre de notre étoile ? Détrompez-vous ! Le Soleil lui-même est en orbite autour d’un point : le barycentre de notre Système solaire. Tous les corps s’influencent mutuellement par la force de gravitation et plus un objet est massif, plus sa force de gravité augmente. Seulement, le Soleil possède la masse la plus imposante de tout son voisinage proche (99,854 % de tous les corps du système). Par conséquent, ce point central se situe à environ 750 000 kilomètres du centre du Soleil, légèrement au-dessus de sa couche externe.

système solaire
Crédits : Wikilmages/Pixabay

3. Un quart de milliards d’années plus tard, la Terre rejoint son point de départ

Dans l’Univers, tout tourne. Sans ce mouvement de rotation, il n’y aurait pas d’agglomérats de gaz et de poussières, et pas d’étoiles. Par ailleurs, la vie n’existerait pas.

La Terre tournoie sur elle-même à 1 600 km/h à l’équateur (1 100 km/h en France) et se déplace autour du Soleil à 107 000 km/h. Quant au Système solaire, il orbite autour du trou noir supermassif central de la Voie lactée, nommé Sagittarius A*, à plus de 850 000 km/h, mettant ainsi 230 millions d’années pour parcourir les quelques 165 000 années-lumière qui bouclent une rotation complète, correspondant à une année galactique. Cela signifie que la dernière fois que notre planète se situait au même endroit qu’aujourd’hui par rapport à Sagittarius A*, les dinosaures foulaient le sol de notre bonne vieille Terre.

Voie lactée galaxie
Image de la Voie lactée, notre galaxie spirale barrée. Crédits : alex-mit/iStock