in

Une éruption volcanique majeure pourrait rayer de la carte le Japon

Crédits : tiburi / Pixabay

Digne d’un scénario catastrophe que l’on pourrait retrouver dans un blockbuster américain, des scientifiques ont mis en avant le fait que le Japon puisse être totalement rayé de la carte d’ici les 100 prochaines années par une éruption volcanique majeure.

En analysant l’ampleur et la fréquence des éruptions volcaniques au cours des 120 000 dernières années au Japon, des volcanologues de l’université de Kobe ont estimé que la survenue d’une éruption volcanique majeure au sein de l’archipel pourrait causer la mort de 120 millions de personnes, soit 95 % de la population. Un scénario qui aurait 1% de chance de se produire dans le siècle à venir selon les scientifiques.

Pour arriver à cette conclusion, les chercheurs ont étudié les cycles et impacts des éruptions majeures au Japon et se sont principalement intéressés au cas de la caldeira d’Aira, une vaste dépression créée il y a de cela 28.000 dans la région de Kagoshima par l’effondrement du sommet d’un volcan suite à une gigantesque éruption. Selon leurs estimations, si un tel phénomène venait à se reproduire de nos jours, sept millions de personnes seraient tuées en moins de deux heures par la lave et les roches. Les cendres et les poussières rejetées par le volcan se répandraient quant à elles sur l’ensemble du pays (hormis l’est de l’île nord de Hokkaido) et mettraient en péril les infrastructures, condamnant de ce fait près de 120 millions de vies humaines.

« Nous devons avoir conscience du fait qu’il ne serait pas étrange que survienne un jour quelque part dans l’archipel une éruption majeure« , ont déclaré les chercheurs, relayés par l’AFP.

« Le Japon concentre 7% des volcans actifs du monde et a souvent subi des catastrophes, comme récemment l’éruption du Mont Ontake (qui a fait plus de 50 morts en septembre dernier au centre du pays). Les regards se tournent désormais aussi vers le Mont Fuji où le risque d’une éruption existe« . En effet, le Japon, qui se trouve à la jonction de quatre plaques tectoniques, dénombre pas moins de 110 volcans actifs dont près de la moitié sont sous haute surveillance. « À l’instar du mont Ontake, beaucoup d’entre eux peuvent se réveiller à tout moment », souligne le volcanologue Yosuke Aoki, de l’Université de Tokyo.

Source: AFP