in

Et si les éoliennes du futur pouvaient se recycler en bonbons ?

Crédits : Rupert Weidemann / iStock

Selon des chercheurs américains, il est possible de mettre au point des éoliennes à l’aide d’une résine très spéciale. En effet, elle intègre des éléments végétaux qui peuvent être retransformés en bonbons au moment du recyclage.

Le problème du recyclage des éoliennes

En à peine cinq ans, l’éolien et le solaire ont doublé leur contribution à la production d’électricité à l’échelle mondiale. Néanmoins, évoquer ces énergies renouvelables ne peut se faire sans parler des obstacles concernant le recyclage des matières utilisées pour les faire fonctionner. Quelques alternatives existent tout de même, notamment du côté des éoliennes. Au Danemark, le projet Re-Wind les recycle par exemple pour fabriquer des garages à vélo. Cependant, ce type d’initiative n’est évidemment pas suffisant. Généralement, les pales des éoliennes en fin de vie finissent donc leur course dans une décharge et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’elles ne passent pas inaperçues en raison de leur taille imposante.

À l’occasion d’une conférence organisée par l’American Chemical Society à la fin du mois d’août 2022, des scientifiques de l’Université d’État du Michigan (MSU) ont cependant évoqué la composition possible des éoliennes du futur.  Ils expliquent en effet avoir repensé les matériaux qui entrent dans la fabrication des pales d’éoliennes afin de permettre leur recyclage efficace et utile.

éoliennes
Crédits : barmalini / iStock

Une résine intégrant un additif alimentaire

Comme l’explique The Guardian dans un article du 23 août 2022, les scientifiques ont mis au point une résine intégrant de la fibre de verre, un polymère synthétique ainsi qu’un additif d’origine végétale. Or, cette résine fascinante peut se décomposer, puis servir à fabriquer des bonbons ainsi que des phares de voitures et des vitres. Selon les chercheurs, la décomposition de la résine permet de produire du lactate de potassium, l’additif E326 que les industriels de l’agroalimentaire utilisent pour fabriquer les célèbres bonbons oursons. Lors des tests, un des scientifiques a tenté d’ingurgiter un des bonbons produits et aucun problème n’a été observé. Ainsi, fabriquer des éoliennes avec ce genre de résine pourrait faciliter grandement leur processus de recyclage. Or, il s’agit de l’une des principales critiques à leur encontre.

Il faut dire que les solutions manquent et les projets comme Re-Wind ne sont pas légion. Néanmoins, Re-Wind pense à d’autres possibilités comme l’utilisation d’éoliennes pour remplacer des poutres d’acier en guise de passerelles. Il est également question de recycler une partie des pales dans le but de fabriquer des gradins de stade, des tours électriques, des barrières phoniques ou encore des skate parks. Néanmoins, les chercheurs du Michigan ont la bonne idée de repenser le problème à la source, c’est-à-dire au niveau de la fabrication des éoliennes.