in ,

Entre l’humain et le sommeil, le divorce est prononcé !

Crédits : typographyimages / Pixabay

Le sommeil si vital est mis à mal par notre société de consommation et l’accélération des rythmes de vie. L’Homme fera-t-il de plus en plus une croix sur son temps de sommeil?

Un manque grandissant et dangereux

La durée moyenne de sommeil quotidien pour un adulte américain en 2013 est en moyenne de 6 h 31, alors que la génération prétendante avait droit à 8 h de sommeil, soit la durée recommandée aujourd’hui. Au début du XXe siècle, cette moyenne était de 10 h par nuit. En France, entre 1986 et 2010, le temps de sommeil moyen a baissé de 18 minutes, et ce dernier atteint 50 minutes si l’on prend la seule tranche d’âge des 15-17 ans.

Le manque de sommeil favoriserait l’apparition du diabète et de l’obésité, en partie chez les plus jeunes. Les personnes ne dormant qu’entre 5 et 7 h de sommeil par nuit multiplient par deux leur (mal) chance de développer la cardiopathie ischémique, une maladie coronarienne qui se trouve être la manifestation la plus rependue de la maladie cardiovasculaire.

L’éclairage, une révolution pour le sommeil

Le monde est plus rentable lorsqu’il est actif, et cette évolution a un lien avec l’apparition de l’éclairage urbain au XIXe siècle. Cette nouveauté avait contribué à une baisse de l’insécurité dans des villes plongées dans le noir pendant la nuit, mais aussi au rallongement de nos journées. En effet, commerces et autres, jouissant de l’éclairage, ont favorisé l’apparition d’une vie nocturne.

Notre rythme naturel semble être lié à notre environnement lumineux. Pendant chaque nuit, notre organisme produit de la mélatonine, l’hormone du sommeil chargée de réguler nos rythmes chronobiologiques, c’est-à-dire nos différents rythmes de vie pendant le jour et la nuit.

Les éclairages de nos appareils technologiques perturbent la sécrétion de mélatonine. À l’université de Harvard, un test a été pratiqué sur des sujets, exposés à des lumières bleutées pendant 6 h 30 et le résultat est sans appel : la production de mélatonine est retardée de trois heures, déréglant donc nos rythmes chronobiologiques.

Des solutions à ce fléau?

Les États-Unis financent actuellement des recherches sur un oiseau : le Bruant à couronne blanche. Cet oiseau migrateur traverse l’Amérique du Nord deux fois par an, entre la Californie et l’Alaska, sur une distance de 4300 km. Durant sa migration, l’oiseau ne dort qu’un tiers du temps habituel et peut rester éveillé durant une semaine complète sans dormir.

Depuis 2006, les rations à destination des soldats américains contiennent des pâtes à mâcher d’une teneur en caféine de 100mg. Les pilotes de chasse de l’armée de l’air française utilisent des comprimés de caféine (300mg) à libération prolongée. La caféine est néanmoins une solution éphémère puisqu’elle n’agit que pendant six heures.

L’armée américaine autorise les amphétamines, celles-ci permettant de rester performant durant une dizaine d’heures non-stop. Les effets secondaires demeurent un problème important puisqu’ils se traduisent par des soucis de dépendance ainsi que la possible apparition de problèmes cardiaques. Les amphétamines constituent d’ailleurs un problème de santé publique aux États-Unis ainsi que dans le reste du monde.

Il y a quelques années, un nouveau moyen « miraculeux » permet de tenir éveillé un soldat durant 48 heures : le Modafinil, une pilule dont les effets secondaires seraient limités, supprimant de façon passagère le besoin de sommeil. Différents pays s’en sont dotés, comme la Chine, l’Inde, la Corée du Sud, le Canada ou encore les Pays-Bas. La France l’a testé lors de la guerre du Golfe en 1991, sur le champ de bataille, et ce sous le nom de Provigil. Les États-Unis l’ont donné aux pilotes d’avions de chasse pendant la guerre en Irak en 2003.

Aujourd’hui, le Modafinil est utilisé en médecine civile et permet de traiter certains troubles du sommeil, tels que l’apnée du sommeil ou la narcolepsie par exemple. Les ventes de Modafinil ont fortement augmenté entre 1999 et 2005, passant de 25 millions de dollars de chiffre d’affaires à environ 575 millions. Une enquête du journal britannique The Tab en 2014 indique qu’un quart des étudiants en dernière année d’étude ont déjà pris du Modafinil pour doper leurs performances scolaires. En France, désormais appelé Modiodal, il est prescrit essentiellement aux travailleurs de nuit.

La perception du sommeil est aujourd’hui à des années-lumière du temps où l’Homme rythmait ses journées en fonction du jour et de la nuit. Moins dormir est-il synonyme de vivre plus ?

Sources : DataGueule — Le Figaro — The Tab