in

Quelle énorme créature s’est attaquée à l’USS Stein en 1978 ?

Crédits : Création Morphart

L’USS Stein est une ancienne frégate américaine connue pour avoir subi une attaque venue des profondeurs il y a plus de quarante ans. La créature impliquée devait être gigantesque, mais de quoi s’agissait-il précisément ?

Nous sommes en 1978. L’USS Stein, une frégate de la marine américaine de 133,5 m de long, doit rejoindre sa base d’attache après avoir essuyé quelques turbulences ayant mis son système radar (chargé d’identifier les menaces sous-marines) complètement HS. Après avoir placé le bâtiment en cale sèche, les ingénieurs examinent la coque et tombent sur une chose à laquelle ils ne s’attendent pas : le revêtement en caoutchouc « NOFOUL » du dôme sonar est en effet déchiqueté sur environ 8% de sa surface. D’énormes dents sont également visibles au bas de la plupart des égratignures.

Le biologiste de la Marine FG Wood est appelé en renfort pour inspecter le revêtement. Il confirme que les dents (ou griffes) trouvées sur le dôme sont bien responsables des grosses déchirures localisées, démontrant qu’elles correspondent parfaitement à la largeur de chacune. Un animal est donc impliqué dans cette violente attaque venue des profondeurs, mais lequel ?

L’hypothèse du calmar colossal

Très vite, le biologiste pense qu’il s’agit d’un calmar massif, notamment en raison de la structure des griffes. Il pourrait s’agir d’un calmar colossal (Mesonychoteuthis hamiltoni), le plus grand céphalopode connu. Ce dernier vit autour de l’Antarctique, au sud de l’Amérique du Sud, au sud de l’Afrique du Sud et à l’extrémité sud de la Nouvelle-Zélande. Il diffère de son cousin, le calmar géant (Architeuthis dux), par sa masse corporelle globale et les gros crochets qui tapissent ses tentacules. Ces griffes sont utilisées pour s’accrocher aux proies et les déchirer.

Problème : le plus grand spécimen connu ne mesure qu’une dizaine de mètres de longueur pour 495 kg. Et si les estimations actuelles pour sa taille maximale sont de quatorze mètres, il a été largement rapporté qu’un calmar avec des crochets comme ceux-ci devrait mesurer… plus de quarante mètres de long. Si cette créature était vraiment un calmar colossal, alors il s’agirait d’un spécimen exceptionnel. Ou bien s’agissait-il d’une espèce inconnue ?

calmar uss stein
La frégate de la marine américaine USS Stein (FF-1065) en cours dans l’océan Pacifique le 2 mars 1987. Crédits : PH2 Hensley, US Navy

Confondu avec un cachalot ?

Des calmars comme celui-ci s’attachant à des navires à la surface de la mer à l’approche de la fin de leur vie ont été documentés. On ignore encore précisément pourquoi, mais il se pourrait qu’un spécimen géant à l’article de la mort se soit ici accroché au Stein pour une dernière danse.

Alternativement, des marques semblables ont également été identifiées sur le corps de plusieurs cachalots, leur seul prédateur connu. Ainsi, il se peut qu’un calmar ait simplement confondu le Stein avec une grosse baleine. Cependant, ces altercations ont généralement lieu en grandes profondeurs, et non en surface.

calmar-colossal
Illustration d’un calmar aux prises avec un cachalot. Crédits : opnminded

Si tel est le cas, ce calmar a probablement reconnu son erreur avant de relâcher sa prise et de retourner dans les profondeurs.