in

Pourquoi faudrait-il laisser les enfants se salir dans la nature ?

Crédits : PxHere

Surprotéger les enfants face à la nature ne serait pas une très bonne chose pour leur développement et leur santé. En réalité, il faudrait les laisser se salir davantage, et ce, malgré le contraignant lavage des vêtements.

Un renforcement du système immunitaire

Lorsque les enfants jouent dehors ou se baladent en forêt, les parents ont tendance à éviter à tout prix qu’ils se salissent. En effet, le nettoyage des vêtements peut ensuite devenir un calvaire. Toutefois, selon un bulletin épidémiologique publié par Santé Publique France en 2015, ce ne serait pas une très bonne idée.

Cela peut paraître assez paradoxal, mais exposer les enfants à la saleté peut renforcer leurs défenses immunitaires. Ainsi, manipuler de la boue, sauter dans des flaques d’eau ou encore manger quelques feuilles mortes ne serait pas quelque chose de préoccupant et leur permettrait au contraire d’être mieux protégés face à certaines maladies.

Santé Publique France évoque des micro-organismes inoffensifs pour les enfants, présents dans ces éléments de la nature. Au contact de la peau et du système digestif, ces microbes à petite dose permettent ainsi de renforcer le système immunitaire en complétant son activité.

boue enfant
Crédits : 19367996 / Pixabay

Respecter certaines règles de base

Le bulletin évoque une hypothèse émanant de plusieurs spécialistes. Selon ces derniers, les milieux désinfectés et débactérisés (ou plutôt aseptisés) caractérisant les pays industrialisés peuvent être responsables d’une hausse de certaines pathologies. Citons par exemple les allergies, l’asthme ou encore certaines maladies du système digestif telles que la maladie de Crohn. La cause de cette augmentation n’est autre que le manque d’exposition aux microbes en général et plus précisément aux bons types de microbes.

Or, il faut dire que pas moins de quatre enfants sur dix ne joueraient pratiquement jamais à l’extérieur. Une des causes est l’environnement de vie citadin, mais évoquons également l’attitude de nombreux parents qui surprotègent leurs enfants. Pourtant, les risques sont plutôt faibles dans la nature si tant est que l’on respecte certaines règles basiques. En effet, il est tout à fait possible de jouer de manière libre, en se fixant toutefois certaines limites d’espace et de temps ou encore en évitant certaines manipulations.

Par exemple, les enfants ne doivent pas s’approcher trop près des étendues d’eau. Manipuler des fruits et autres champignons méconnus est aussi à bannir. Par ailleurs, les petits doivent éviter de toucher aux déchets abandonnés. Enfin, équiper les enfants d’habits solides et résistants, notamment aux intempéries, est un plus afin d’éviter des lessives trop contraignantes.