in ,

Certains enfants auraient été élevés par des animaux : mythe ou réalité ?

jeune Tarzan singes enfant sauvage
Capture vidéo extraite du film "Tarzan" de David Yates

Romulus et Rémus, Mowgli, Victor de l’Aveyron ou Marie-Angélique Le Blanc, les mythes et récits historiques entourant les enfants sauvages abondent. Alors, est-il possible qu’un nouveau-né soit adopté, puis élevé par un animal ?

Les enfants sauvages, mythe ou réalité ?

Le terme « enfant sauvage » se réfère à un enfant qui a grandi en marge de la société humaine. C’est notamment le cas de Victor de l’Aveyron, ce jeune garçon ayant vécu sans contact humain une grande partie de sa vie, retrouvé à l’âge de douze ans environ.

Cela dit, du fait du manque d’informations (durée de l’isolement, âge de l’abandon, circonstances entourant la découverte, réalité de l’adoption par un animal…), le cas des enfants sauvages est difficile à étudier scientifiquement de manière objective.

Le cas de Victor de l’Aveyron

Potentiellement né dans le Tarn vers 1785, Victor de l’Aveyron incarne le mythe de l’enfant sauvage élevé par des animaux. Selon les historiens, celui-ci serait en réalité un enfant abandonné vivant en marge de la société, venant se chauffer près du feu dans les maisons favorables, mangeant et dormant au gré de ses rencontres humaines occasionnelles.

Victor Aveyron film enfant sauvage
Capture vidéo extraite du film « L’enfant sauvage » de François Truffaut (1970)

Marie-Angélique Le Blanc, une enfant sauvage reconnue par les Archives secrètes du Vatican

Née vers 1712 dans l’actuel État du Wisconsin et morte à Paris en 1775, Marie-Angélique Le Blanc était une autochtone américaine devenue religieuse, célèbre pour son enfance sauvage. Celle-ci aurait en effet survécu à dix années de vie en forêt sans utiliser de langage articulé, reconnue comme l’unique enfant sauvage par les Archives secrètes du Vatican.

Son incapacité à digérer les aliments cuits associée à son comportement de survie (chasse, nage, pêche, violence) attesteraient d’une longue désocialisation. Marie-Angélique Le Blanc aurait été capturée à Songy en 1731, alors renommée à travers une grande partie de l’Europe. Là encore, il s’avère difficile de savoir si un ou plusieurs animaux sauvages auraient pu l’aider à survivre dans la nature.

enfant sauvage marie Angelique le blanc écrits
Ultime vestige de l’écriture de Marie-Angélique, juin 1775 ©Wikimedia Commons

Un bébé peut-il être élevé par un animal ?

En dehors du mythe de Romulus et Rémus, ces jumeaux recueillis par une louve, certains récits indiquent l’existence d’enfants ayant été élevés par des animaux sauvages, notamment des singes, des loups ou autre espèce animale non apprivoisée.

D’après les éthologues, un tel comportement n’est possible que si l’animal en question vient de perdre sa progéniture, vit seul et manifeste encore un instinct maternel ou paternel. Le cas échéant, le nouveau-né devient une proie pour les animaux carnivores, et une gêne pour les herbivores.

Si les enfants sauvages expriment généralement de grandes difficultés à apprendre à parler, cela ne prouverait pas pour autant qu’ils aient été élevés par des animaux sauvages. Ces lacunes attesteraient plutôt de l’absence d’un être humain à leurs côtés lors des étapes cruciales du développement du langage.

Une adoption par un animal pourrait éventuellement se vérifier dans le cas où le comportement de l’enfant est en parfaite adéquation avec celui de l’espèce sauvage en question, et à partir du moment où l’animal le reconnaît comme l’un des siens. Mais une telle expérience n’a, à ce jour, jamais été menée.

jeune Tarzan singes enfant sauvage jungle animaux enfants sauvages
Capture vidéo extraite du film « Tarzan » de David Yates