in

En route vers Mercure, BepiColombo prend une première photo

Crédits : ESA/BepiColombo/MTM – CC BY-SA 3.0 IGO

Il y a quelques jours, la sonde BepiColombo, fruit d’une collaboration entre l’Agence spatiale européenne (ESA) et la JAXA (agence japonaise), s’élançait depuis la Guyane vers Mercure. Le voyage sera long : sept ans. En attendant, la sonde a pris une première photo.

La photo, signée de la caméra de surveillance installée sur le module de transfert de la sonde, a été prise le 20 octobre 2018 – au lendemain du lancement de la mission. On y voit alors un grand panneau solaire étendu, sur la droite, et un capteur solaire enveloppé dans un isolant, à gauche. Notons que le module de transfert, où est installée la caméra, servira à soutenir les deux sondes à bord : le Mercury Planetary Orbiter (MPO), de l’ESA, et le Mercury Magnetospheric Orbiter (MMO), de la JAXA. La première aura pour objectif de cartographier la planète la plus intérieure du système solaire. La seconde s’attaquera à sa magnétosphère et à son champ magnétique.

Quant aux caméras de surveillance, elles « seront utilisées à diverses occasions pendant la phase de croisière, notamment lors des survols de la Terre, de Vénus et de Mercure », ont écrit des responsables de l’ESA. « Bien que le MPO soit équipé d’une caméra scientifique haute résolution, celle-ci ne peut être utilisée qu’après la séparation du MTM à son arrivée à Mercure fin 2025 », peut-on lire. Cette photo est donc, on l’espère, la première d’une longue série. Celles de l’environnement de Vénus sont particulièrement attendues.

Rappelons que la sonde, avec avoir profité des assistances gravitationnelles de la Terre et de Vénus, devrait se mettre en orbite autour de Mercure fin décembre 2025. Une fois sur place, les deux orbiteurs se sépareront, se plaçant chacun sur une orbite différente, de chaque côté de la planète. Les différentes données recueillies par le duo dresseront un tableau complet de la planète rocheuse. Ils révéleront notamment sa composition, sa structure, son champ magnétique, sa formation et son évolution, ont indiqué les responsables de la mission.

Source

Articles liés :

Sur Mercure il y a de la glace… et plus qu’on ne l’imaginait

Quel temps fait-il sur Mercure ?

Tectoniquement active, la planète Mercure est en train de rétrécir