in

En pleine pandémie de Covid-19, trois astronautes s’envolent pour l’ISS !

Crédits : WikiImages / Pixabay

Alors que plus de 4 milliards d’humains sont actuellement en confinement ou soumis à des mesures de distanciation sociale, un trio d’astronautes s’est envolé pour la station spatiale internationale (ISS). Néanmoins, plusieurs mesures ont été prises pour éviter tout risque de contamination au Covid-19.

Deux russes et un étasunien vers l’ISS

Il y a quelques semaines, nous évoquions le fait que la NASA a suspendu ses projets concernant la Lune. Le coronavirus Covid-19 a touché plusieurs employés de l’agence, à l’Ames Research Center (Californie) et au Marshall Space Flight Center (Alabama). La NASA a donc élevé le risque de menace au niveau 4 dans ces établissements, synonyme de télétravail pour le personnel non essentiel.

Selon TV5 Monde, l’activité concernant la Station Spatiale Internationale (ISS) ne s’arrête pas pour autant. Ce 9 avril 2020, deux cosmonautes russes et un astronaute américain ont décollé à 08H05 GMT du cosmodrome russe de Baïkonour au Kazakhstan, et ce à bord de la fusée Soyouz-2.1a de l’agence russe Roscosmos. Christopher Cassidy, Anatoli Ivanichine et Ivan Vagner vont donc pouvoir mener leur mission de six mois à bord de l’ISS.

Christopher cassidy
L’astronaute américain Christopher Cassidy.
Crédits : NASA / Wikipedia

Éviter les risques de contamination au Covid-19

Le bilan mondial lié au Covid-19 se chiffre à presque à 1,5 millions de cas pour environ 90 000 décès. La question des risques liés au virus se pose dans le cadre de l’envoi de ces astronautes vers l’ISS. Et pourtant, plusieurs mesures ont été prises afin d’éviter tout problème du genre. Lors de la traditionnelle conférence de presse du 8 avril, la présence des familles des astronautes et des journalistes n’a pas été autorisée.

Surtout, les trois élus ainsi que leurs remplaçants potentiels ont fait l’objet d’un confinement dès le 12 mars. Le centre d’entraînement de la Cité des étoiles, près de Moscou, a permis cette quarantaine. À noter également l’annulation de certaines coutumes comme la visite de la tombe de Iouri Gagarine, le premier homme à avoir été dans l’espace.

Si de par leur métier, les astronautes ont l’habitude du confinement, il faut savoir que l’ISS dispose d’un module résidentiel d’un volume de 388 mètres cubes. Selon la NASA, ce volume est tout de même similaire à celui d’une maison de six chambres. Enfin, alors que la France est en confinement depuis le 17 mars, l’astronaute Thomas Pesquet a réagi plusieurs jours après. L’intéressé a posté une vidéo pédagogique teintée d’humour livrant quelques conseils concernant le confinement.