in ,

En Martinique, on veut produire du carton et du bois avec des algues sargasses !

Crédits : Wikipedia

Alors que les algues sargasses sont perçues à juste titre comme une nuisance aux Antilles, deux jeunes chercheurs basés en Martinique ont récemment dévoilé leur trouvaille. Selon eux, il serait possible de récupérer ces algues pour en faire du carton, et même une sorte de bois !

Les sargasses, une nuisance

En Martinique, Guadeloupe et Guyane – comme dans de nombreuses contrées caribéennes -, les échouages de bancs de sargasses sont très redoutés. Or, ceux-ci se produisent très régulièrement depuis 2011 et constituent un événement sans précédent. En effet, la zone Caraïbe dans son ensemble avait cette année-là été touchée par d’importants dépôts de sargasses d’une épaisseur atteignant parfois un mètre !

Ces dépôts réguliers rendent les plages impraticables, mais les effets vont au-delà. Certains animaux marins comme les tortues de mer se retrouvent piégées et l’air devient nauséabond, une odeur rappelant l’œuf pourri. Par ailleurs, les risques pour la santé sont bien présents car les sargasses en décomposition produisent un gaz toxique : le sulfure d’hydrogène (H₂S). Or, la dangerosité de ce gaz dépend de la durée d’exposition et de la dose respirée. Mais il est bien évidemment préférable d’évacuer les zones impactées afin d’éviter tout risque, surtout chez les personnes les plus fragiles.

Les chercheurs sont parvenus à obtenir une pâte à partir des sargasses
Crédits : capture YouTube / Martinique la 1ère

Faire du carton avec les sargasses

Dans un tel contexte, les solutions ne sont pas légion. Et s’il était possible de se débarrasser de ces sargasses en les utilisant comme ressource ? Il s’agit justement de l’objectif des recherches menées par les étudiants Precilla Lambert (biologie) et Christophe Germé (physique-chimie) de l’Université des Antilles à Schoelcher en Martinique. Leurs expériences visent à obtenir une solution solide à partir des sargasses. L’objectif ? Produire du carton ou une sorte de bois biodégradable, plus ou moins solide mais surtout à moindre coût. Les chercheurs précisent que pour obtenir cette solution solide, il s’agit d’ajouter de l’eau et des substances chimiques ainsi que des fibres végétales en fin de processus.

Ailleurs, des chercheurs réfléchissent également à utiliser des algues telle une ressource. Un projet européen vise à dépolluer les eaux des élevages de poissons en utilisant des algues. Des chercheurs américains sont parvenus à produire un biocarburant à base d’algues de manière plus économique qu’auparavant. Enfin il y a quelques semaines seulement, la Station spatiale internationale (ISS) s’est équipée d’un bioréacteur à algues. Il s’agit d’un dispositif ayant la capacité de fournir oxygène et nourriture aux astronautes !

Voici le reportage publié par Martinique la 1ère le 17 juin 2019 :

Source

Articles liés :

Ces chaussures fabriquées en algues permettent de combattre la pollution

Algopack, le plastique biodégradable produit à partir d’algues

Paris : des architectes veulent cultiver des algues sur la façade d’un immeuble