in ,

En Inde, un lac vire subitement au rose

Crédits : capture d'écran Twitter

En Inde, le lac de Lonar est passé du bleu-vert au rose en une seule nuit. Le chercheurs s’interrogent encore sur les raisons de ce changement.

Le lac de Lonar est un cratère rempli d’eau, façonné par l’impact d’une météorite il y a environ 56 000 ans (Pléistocène). D’un diamètre d’1,83 km pour environ 170 m de profondeur, c’est le plus grand cratère basaltique du monde. Il se trouve près de la petite ville éponyme, dans l’État de Maharashtra, en Inde, à environ 400 km au nord-est de Mumbai.

Du vert-bleu au rose en une nuit

D’ordinaire, ce lac d’eau salée affiche une couleur bleu-vert. D’où la surprise de plusieurs touristes qui, le 10 juin dernier, se sont aperçus que l’eau avait soudainement viré au rose. Tout s’était fait en une nuit. Mais alors, comment expliquer un tel changement ?

Depuis quelques jours, les scientifiques sont perplexes. Deux explications possibles ont néanmoins été avancées.

« La salinité du lac a augmenté en raison de la baisse drastique du niveau de l’eau cette année (manque de pluie), et le lac s’est également réchauffé, ce qui a entraîné une prolifération d’algues », propose d’un côté le géologue Gajanan Kharat dans une vidéo postée sur Twitter par le département du tourisme du Maharashtra.

Le chercheur a par ailleurs souligné que le phénomène s’était déjà produit auparavant, mais jamais à un tel niveau. lI a également fait référence à un lac en Iran, dont « l’eau devient parfois rougeâtre en raison de l’augmentation de la salinité ».

Pour d’autres, l’eau alcaline et très salée aurait créé un environnement favorable non pas aux algues mais au développement de bactéries, dont l’halobactérie, qui produit un pigment rouge servant à la photosynthèse. Cela peut également être une combinaison de ces deux explications. Une origine humaine (pollution) semble toutefois exclue.

Des échantillons récemment collectés par le Département des forêts de l’État et envoyés au National Environmental Engineering Research Institute (NEERI) devraient bientôt permettre de déterminer les causes exactes de ce changement de couleur.

Ce n’est pas le seul

Comme souligné plus haut, ce phénomène n’est pas unique en son genre. Un autre lac se trouve notamment au nord de Dakar : le lac Retba. Ce dernier forme d’ailleurs, avec l’île de Gorée, l’une des attractions touristiques les plus populaires du Sénégal.

Là encore, le lac présente une très forte teneur en sel, supérieure à 300 grammes par litre. À titre de comparaison, la mer en contient entre 20 et 40 grammes. Dans cet environnement extrême s’épanouit une algue – Dunaliella salina – capable de produire un colorant de la famille des bêta-carotènes pour se protéger du sel et des ultra-violets du soleil. D’où la teinte rosée du lac, qui varie selon le degré d’ensoleillement.

Il y en a d’autres. Citons notamment le Syvach, en Crimée, le lac Natron, en Tanzanie, ou encore le célèbre lac Hillier, situé au large du continent ouest australien, sur l’île de Middle Island.

Source