in

En Inde, la population de tigres a augmenté de 33% depuis 2014

Crédits : Pixabay

Les effectifs de tigres en Inde ont augmenté de 33 % depuis 2014, vient d’annoncer le Premier ministre indien, Narendra Modi. Il y en aurait désormais plus de 2 900 sur le territoire.

Les tigres l’ont échappé belle. S’ils étaient 100 000 il y a un siècle à peine, on ne comptait que 1 411 individus en 2006. Une chute régulière des effectifs que nous devons aux activités humaines. Principalement à cause de la perte d’habitat, due au défrichement des terres, et au braconnage intensif. Depuis quelques années en revanche, une véritable prise de conscience est en train de s’installer et d’importants moyens de protection ont été mis en place. Ces efforts sont en train de payer. En témoigne la situation en Inde.

+33 % en 4 ans

C’est le Premier ministre lui-même, Narendra Modi, qui a annoncé la nouvelle sur Twitter. Si l’on dénombrait 2 226 individus en 2014, les autorités en comptaient 2 967 quatre ans plus tard, en 2018. Ce qui représente une hausse d’un tiers des effectifs. L’Inde abrite désormais 70 % de la population mondiale de tigres. D’autres sous-espèces évoluent également en Chine, en Russie, en Thaïlande ou encore en Indonésie, mais ces populations restent encore très fébriles.

«Les résultats du recensement du tigre qui viennent d’être publiés rendent heureux tous les Indiens, et tous les amoureux de la nature, a déclaré le Premier ministre Modi. Il y a neuf ans, il a été décidé à Saint-Pétersbourg que l’objectif consistant à doubler la population de tigres serait atteint 2022. En Inde, nous avons atteint cet objectif quatre ans plus tôt».

Une tigresse et ses deux petits, en Inde. Crédits : Pixabay

Protéger l’habitat naturel du tigre

Pour atteindre ces objectifs, le gouvernement indien s’est notamment concentré sur la protection de ses terres, dans le but de proposer aux animaux des environnements naturels sûrs, exempts d’activités humaines. «En cinq ans, le nombre d’aires protégées est passé de 692 à plus de 860 et les réserves communautaires de 43 à plus de 100, note le 1er ministre. Aujourd’hui, nous pouvons dire avec fierté qu’avec près de 3 000 tigres, l’Inde est l’un des habitats les plus vastes et les plus sûrs au monde».

Rappelons que la situation est également en train de s’améliorer au Népal, grâce à ces mêmes efforts de conservation. Le pays comptait en 2018 une population de tigres estimée à 235 individus, soit près du double des 121 spécimens recensés en 2009.

Des signes positifs donc, et une lueur d’espoir pour ce carnivore qui, on le rappelle, n’est pas passé très loin de l’extinction. Il est néanmoins nécessaire de poursuivre ces efforts dans le but d’inverser cette incroyable tendance : il y aurait encore aujourd’hui plus de tigres de compagnie aux États-Unis que de tigres sauvages dans le monde.

Articles liés :

Pourquoi les tigres ne vivent-ils pas en Afrique ?

Il y a désormais 6 sous-espèces de tigres. Voici pourquoi c’est important

Les tigres à dents de sabre pouvaient-il rugir comme les lions ?