in ,

En France, le bruit impacte le quotidien et cause des maladies

Crédits : galitskaya / iStock

Près d’un français sur trois subit des nuisances sonores dans son quotidien. Chaque année, des dizaines de milliards d’euros sont dépensés par la société, principalement en ce qui concerne la santé. En effet, le bruit a un impact non négligeable sur l’organisme.

Une des futures grandes crises de santé publique

En 2020, des chercheurs de Singapour ont mis au point un ingénieux système antibruit à fixer près d’une fenêtre. Celui-ci génère un contre-bruit annulant le bruit en provenance de la rue. En attendant que ce genre d’innovation fasse l’objet d’une démocratisation à grande échelle, le bruit est d’ores et déjà très préoccupant en matière de santé. Nos villes étant de plus en plus impactées par la pollution sonore, le bruit devrait devenir une des prochaines grandes crises de santé publique dans le monde.

Selon un article de France Info publié le 7 septembre 2021, notre pays dépenserait chaque année pas moins de 156 milliards d’euros, principalement au niveau de la santé. L’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (ADEME) rappelle que malheureusement, le bruit a des conséquences sur notre corps ainsi que nos cerveaux.

embouteillages bouchons Paris
Crédits : tupungato / iStock

Des impacts sur la santé parfois très graves

France Info donnait l’exemple de Frédéric Derlon, vivant dans un appartement du 20e arrondissement de Paris. L’intéressé n’ouvre quasiment jamais les fenêtres, tant les nuisances sonores sont importantes. Il faut dire que sous ses fenêtres se trouve une entrée d’autoroute. À noter également la présence non loin, du périphérique et d’une voie de chemin de fer Certains riverains tentent par le biais d’associations de pousser entre autres la SNCF à installer des murs anti-bruit. Les quelques recours déposés auprès du Conseil de Paris n’ont pas encore reçu de réponse.

Le journaliste et médecin Damien Mascret estime que les citadins sont inégaux face au bruit. D’une part, il y a les personnes qui y sont sensibles, soit environ une personne sur sept. Celles-ci éprouvent d’importantes difficultés à se concentrer, à travailler mais également lorsqu’il s’agit de trouver le sommeil. Pour les autres, subir des nuisances sonores pratiquement en permanence peut être source de stress et de fatigue. Néanmoins, il peut être question de problèmes bien plus graves. En effet, les risques d’AVC augmentent, tout comme ceux concernant les infarctus du myocarde, l’hypertension ou encore, les troubles métaboliques.

Enfin, il faut savoir qu’en 2100, 84 % des 10,8 milliards de personnes que comptera le monde vivront probablement dans les villes. Or, la pollution sonore devrait se développer davantage dans ces cités mais pas seulement. Les banlieues des villes ainsi que les espaces ruraux qui auparavant pouvaient être considérés comme des refuges, seront également impactés.