in

En Finlande, on apprend aux collégiens à faire le ménage !

Crédits : capture vidéo / France Info

Une émission française s’est intéressée à certains cours dispensés en Finlande, durant lesquels on apprend aux adolescents à faire le ménage. Dans ce pays, garçons et filles doivent savoir comment gérer les tâches ménagères !

Faire le ménage à l’école

Les jeunes de 15 ans à Singapour et à Hong Kong sont les plus performants du monde. En effet, ceux-ci passent énormément de temps à étudier, en classe et à l’extérieur. Toutefois, dans un pays comme la Finlande, l’école ne débute pas avant 7 ans et aucune note n’est attribuée avant l’âge de 12 ans. Pour l’OCDE, la Finlande a le système éducatif le plus efficace au monde. Et pourtant, les adolescents finlandais ont 2 000 heures de cours de moins que les écoliers français chaque année.

Il faut savoir qu’en Finlande l’école apprend aussi la vie et la morale. Dans tous les collèges du pays, il existe des cours obligatoires d’une nature qui pourrait étonner en France. En effet, il est question d’apprendre aux jeunes à faire le ménage, comme l’expliquait l’émission Nous Les Européens diffusée par France 3 en novembre 2019.

Plus d’égalité entre les sexes

Dans beaucoup de foyers, faire à manger, repasser et plier le linge etc. sont des tâches réservées aux femmes. En Finlande, l’école apprend ces mêmes tâches aux adolescents, qu’il s’agisse de garçons ou de filles. L’objectif ? Favoriser l’autonomie de chacun et éviter de créer des inégalités entre les sexes une fois arrivé à l’âge adulte.

En début d’année 2019, des cours similaires avaient vu le jour dans un collège en Espagne. L’objectif était d’impliquer davantage les garçons dans la tenue de la maison. Alors que certaines inquiétudes se faisaient ressentir à l’annonce de ce type de programme, les élèves en ont finalement compris l’intérêt.

plier linge
Crédits : capture vidéo / France Info

Une inégalité de moins en moins acceptée

Comme l’explique Terrafemina, la situation en France préoccupe. En 2019, 73 % des femmes estiment assumer les tâches ménagères plus que leur conjoint. Et elles sont pas moins de 48 % à avouer qu’il s’agit d’un objet de dispute. Autrement dit, les femmes “assurent” encore mais le supportent de moins en moins. Les mentalités devraient pouvoir évoluer alors qu’en parallèle la science tente de progresser sur la question des robots ménagers.

En 2018, des chercheurs ont mis au point VirtualHome, un programme de réalité virtuelle destiné à l’entraînement de robots dont la mission est de faire le ménage. Début 2019, d’autres scientifiques ont dévoilé Blue, un robot boosté à l’intelligence artificielle (IA) capable d’effectuer certaines tâches telles que préparer du café, placer des fleurs dans un vase ou encore plier du linge.
Articles liés :

Ces robots domestiques qui pourraient un jour nous assister

Les impressionnants robots “dinos” de Boston Dynamics dédiés à la logistique

Ces petits robots-cubes sont capables de collaborer pour effectuer certaines tâches