in

En Californie, l’air pur est un luxe au cœur d’un important business

Crédits : Pixabay

Jouissant d’un développement industriel plus tardif, la Californie était il y a longtemps un État dont l’air était considéré comme étant pur. Aujourd’hui, en plus de la désagréable pollution atmosphérique habituelle viennent s’ajouter les incendies, rendant l’air complètement irrespirable. Face à cela, les personnes fortunées ne lésinent pas sur les moyens pour respirer de l’air pur.

La Californie aujourd’hui irrespirable

Lorsque l’on consulte le classement mondial 2019 des villes les plus polluées du monde, les grands centres urbains californiens font plutôt bonne figure. Des villes comme San Jose, San Francisco, Sacramento ou encore San Diego sont relativement loin dans ce classement. Les premières centaines de places sont en effet surtout occupées par des cités indiennes, chinoises ou encore pakistanaises. La grande ville la plus polluée de Californie reste Los Angeles, arrivant tout de même 1 598e au classement.

Selon un article du Los Angeles Times publié le 23 septembre 2020, certains journaux au 18e siècle dépeignaient la Californie comme un état dont l’air avait une pureté thérapeutique. Il faut dire que cette région a subi un développement industriel plus tardif que les États de la côte est. Le fait est qu’aujourd’hui, la Californie n’est plus ce qu’elle était lorsque l’on considère les épisodes de sécheresse ainsi que la pollution atmosphérique. En outre, les dernières semaines ont été irrespirables en Californie en raison des gigantesques incendies ravageurs.

incendies etats unis
Crédits : NASA Earth Observatory

Un business très juteux

Devenu difficilement respirable, l’air est source d’un marché juteux pour les représentants de secteurs comme le BTP. Ces derniers proposent aux personnes aisées désirant une nouvelle maison de très onéreux systèmes complets d’assainissement de l’air. La plupart sont dernier cri, capables de renouveler complètement l’air d’un lieu plusieurs fois par jour. Utilisés par les hôpitaux, ces systèmes peuvent coûter jusqu’à 200 000 dollars. S’il est question de climatisation, de filtration et d’aération, il s’agit également d’éviter les éventuelles remontées de gaz toxiques comme le radon. Ceci nécessite donc de concevoir des fondations adéquates.

Les agents immobiliers vendent quant à eux des logements déjà équipés par ce genre de systèmes. Or, avec les récents événements, les prix explosent en raison d’une forte demande. Selon l’expert en maison de luxe Carl Gambino, ces systèmes sont devenus une condition indispensable pour certains clients n’hésitant pas à mettre la main au portefeuille.

Pour ces personnes fortunées, respirer un air véritablement sain est l’espoir de gagner quelques années supplémentaires d’espérance de vie. Néanmoins, il s’agit d’un privilège et donc, d’un marqueur d’inégalités entre les populations. Rappelons que ce phénomène est inhérent au phénomène urbain depuis des siècles. Cependant, ce dernier est exacerbé par la présence de ce genre de technologies dans les habitations.