in

En Australie, les chats tuent 2 milliards d’animaux par an

Crédits : iStock

Une équipe de chercheurs détaille dans un livre l’ampleur de la prédation des chats en Australie. Les félins feraient, selon eux, plus de deux milliards de victimes chaque année.

Les chats ont déjà réduit à néant des populations entières de reptiles en Australie depuis qu’ils ont été introduits par les colons européens il y a environ 200 ans. Face à ce problème, des tentatives de stérilisation ont été mises en place, mais sans succès. Le fait est qu’aujourd’hui, les chats sauvages et domestiques tuent en moyenne chaque année plus de deux milliards de proies. Des chercheurs ont documenté ce triste bilan dans le livre Cats in Australia, publié il y a quelques semaines.

Une espèce destructrice

Plus précisément, on apprend que plus d’1,3 million d’oiseaux, 1,8 million de reptiles et plus de 3,1 millions de mammifères seraient tués chaque jour en Australie par des chats sauvages. Il y en aurait entre deux millions et six millions sur le territoire. Chacun de ces félins tuerait en moyenne 740 animaux chaque année. Les chats de compagnie (4 millions) sont également concernés. Du moins ceux qui sont autorisés à sortir. Chacun de ces animaux tuerait en moyenne 75 proies par an.

En ce sens, le chat sauvage en Australie se présente comme l’une des espèces invasives les plus destructrices de la planète. On note en effet que c’est en Australie que le taux d’extinction des mammifères est le plus élevé depuis 200 ans. Ce qui n’est pas une coïncidence. Ces multiples extinctions s’expliquent en partie parce que la très grande majorité des animaux endémiques du pays n’ont pas évolué avec le chat. C’est un prédateur “nouveau” contre lequel ils ne sont pas préparés.

chats
Crédits : Pixabay

Des mesures drastiques

Pour endiguer le problème, le gouvernement australien a déclaré en juillet 2015 vouloir faire la “guerre” aux chats sauvages, prévoyant d’en abattre 2 millions d’ici à 2020. Mais certains craignent que quelques espèces n’aient pas le temps de s’en remettre, malgré ces ambitions. Les chats sauvages constitueraient en effet une menace directe pour 35 espèces d’oiseaux, 36 espèces de mammifères, sept espèces de reptiles et trois espèces d’amphibiens.

« De nombreuses espèces indigènes d’Australie ne peuvent pas résister à ces niveaux élevés de prédation et deviendront de plus en plus menacées de disparition à moins que le problème des chats en Australie ne soit résolu », note en effet Christopher Dickman, co-auteur de ces nouvelles recherches.

Notons par ailleurs que l’Australian Wildlife Conservancy a récemment terminé de clôturer une zone “sans chats” de près de 9 400 hectares dans le désert. L’idée consistera ensuite à réintroduire des animaux indigènes normalement victimes des félins. La zone sera prochainement étendue à environ 100 000 hectares.

Source

Articles liés :

Ils ont fixé des caméras sur des chats et ont observé leur comportement

Des chercheurs prédisent “la fin de l’hiver” en Australie en 2050

Mais concrètement, pourquoi y a-t-il tant de marsupiaux en Australie ?