in

En Alsace, un retraité et son chien ont été attaqués par des corneilles !

Crédits : Schilick' Voisins Solidaires / Facebook

Dans un parc de Schiltigheim (Bas-Rhin), des corvidés ont attaqué un retraité et son chien. Pas de blessures profondes pour le promeneur, mais celui-ci, plutôt choqué, a été tout de même bien amoché. Pourquoi ces oiseaux ont-ils été aussi menaçants ?

Plus de peur que de mal

Comme chaque matin, Serge Heller se promène avec son chien dans un parc de Schiltigheim, en Alsace. Néanmoins, l’homme et son animal ont fait l’objet d’une attaque très rare le 2 juin 2021. Selon France 3 régions, le retraité de 65 ans a été attaqué par un couple de corbeaux. Le témoignage de Serge Heller peut faire sourire, mais la menace semblait bien réelle :

« Comme chaque matin, je promenais mon chien au parc du bout de la rue de Bretagne [dans le quartier du Marais], un petit “Coton ” vous voyez, un genre de bichon… Je me baisse, je sens SCHHH !!! au-dessus de ma tête. Je regarde, je vois un corbeau posé sur la clôture qui commence : croa, croa ! Puis un deuxième. Ils se mettent à me charger, moi et même le chien. J’ai crié : je me fais attaquer par des corbeaux ! »

Après l’attaque, le retraité rentre chez lui et raconte sa mésaventure à son épouse. Celle-ci ne l’a tout d’abord pas cru, tout comme les soignants de l’hôpital Saint-Anne où l’intéressé s’était rendu pour se faire examiner. Par ailleurs, l’homme a partagé des photos sur le groupe Facebook Schilick’ Voisins Solidaires. Plus de peur que de mal puisque les médecins n’ont relevé aucune blessure profonde.

attaque oiseaux
Crédits : Schilick’ Voisins Solidaires/Facebook

Les oiseaux voulaient défendre leurs petits

Cathy Zell est chargée de mission pour l’antenne Alsace de la Ligue pour la protection des oiseaux (LPO). L’experte rappelle que bien souvent, les gens ont souvent du mal à identifier les espèces. Il n’est donc pas certain qu’il s’agisse de corbeaux. Cathy Zell pense qu’il pourrait être question de corneilles, des animaux très territoriaux. En effet, cette espèce occupe l’espace à raison d’un couple par territoire.

Ainsi, les deux oiseaux ont peut-être attaqué afin de défendre de leur nid et leurs petits. Actuellement, la LPO reçoit un certain nombre d’appels de personnes s’inquiétant de croiser régulièrement des oiseaux au sol. Il s’agit de jeunes ayant besoin de quelques jours afin de se muscler afin de pouvoir prendre leur envol. Si cette période d’apprentissage est tout à fait normale, elle est une source supplémentaire de stress pour les parents. En effet, les petits sont très vulnérables et dès que quelque chose approche, les adultes peuvent attaquer rapidement dans le but d’éloigner le danger.

Si cette explication de la LPO semble convenir, l’association n’a en revanche jamais reçu de signalements concernant des attaques. En effet, ce genre d’incident est vraiment exceptionnel. Pour les experts, il faudrait peut-être placer un panneau d’information dans le parc afin d’informer les promeneurs. L’objectif ? Éviter que des personnes se rendent dans le secteur pendant quelques jours. Enfin, Serge Heller a affirmé vouloir témoigner, car une école maternelle et un collège se trouvent à proximité du parc. Un seul mot d’ordre selon la LPO : laisser les oiseaux tranquilles est le meilleur moyen de prévenir ce genre d’incident.