in

En Afrique, 3 millions de personnes pourraient mourir du Covid-19 alerte l’OMS

Crédits : Matthew de Lange / iStock

Selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), l’Afrique pourrait devenir le prochain épicentre de l’épidémie de Covid-19. Si cette dernière n’est pas contenue, pas moins de 3 millions d’Africains pourraient succomber.

L’annonce d’une terrible catastrophe

Actuellement, le continent africain n’est pas le plus impacté par la pandémie de Covid-19. Toutefois, le manque de moyens sur le continent laisse planer une réelle crainte sur la suite des événements. Le 17 avril 2020, de grands médias tells que BBC News et The Guardian ont relayé les déclarations de la Commission économique pour l’Afrique des Nations unies (CEA). La CEA estime que le nombre de décès sur le continent à la fin de l’épidémie pourrait se situer entre 300 000 et 3,3 millions. Le nombre d’infections pourrait en effet devenir incontrôlable et dépasser le milliard ! Autrement dit, pratiquement toute la population africaine pourrait être infectée.

Évidemment, ce scénario-catastrophe pourrait se produire seulement dans le cas où aucune mesure ne serait prise pour empêcher la propagation du virus. La CEA estime que le nombre total d’infections pourrait être de « seulement » 120 millions s’il devient assez rapidement question de la mise en place d’intenses mesures de distanciation sociale.

Rappelons que le premier cas en Afrique a été détecté le 14 février 2020. Aujourd’hui sur l’ensemble du continent, nous approchons des 20 000 cas confirmés. Par ailleurs, la plupart des cas sont concentrés dans quatre pays : Algérie (2 534 cas / 367 décès), Egypte (3 032 / 224), Maroc (2 685 / 137), et Afrique du Sud (3 034 / 52).

afrique Covid 19
L’Afrique n’est pas le continent le plus impacté mais les choses pourraient malheureusement s’accélérer
Crédits : Johns Hopkins University (JHU)

Plusieurs scénarios envisagés

Il faut savoir que les projections sont basées sont sur les actuelles statistiques et des modélisations de l’Imperial College de Londres (Royaume-Uni). Selon l’OMS, plus de 16 millions d’Africains pourraient être infectés d’ici la fin du mois de juin 2020. Pas moins de 20 000 personnes pourraient alors perdre la vie dans les dix prochaines semaines. En revanche, les experts estiment que leurs chiffres sont incertains. Au mieux, le nombre d’infectés d’ici la fin juin sera de presque 3 millions (dont 3 500 décès). En revanche dans le pire de scénarios, ce nombre pourrait frôler les 100 millions (dont 126 000 décès).

Ainsi, beaucoup d’incertitudes entourent ces projections. En réalité, tout dépend de la manière dont le continent réagira face à l’épidémie. L’OMS a d’ores et déjà indiqué que le taux d’augmentation en Afrique était similaire à celui des pays européens. Or, ces derniers sont actuellement frappés de plein fouet par le Covid-19. Une certitude néanmoins : en l’absence de mesures, l’Afrique deviendra le nouvel épicentre de la pandémie.