in

Découverte d’empreintes de ptérosaures vieilles de 145 millions d’années

Crédits : Jean-Pierre Cavigelli / Tate Geological Museum at Casper College

Une équipe de paléontologues annonce la découverte de dizaines d’empreintes de ptérosaures imprimées il y a environ 145 millions d’années. À l’époque, ces reptiles cherchaient probablement de la nourriture près d’un plan d’eau. Ces travaux ont été présentés le 15 octobre lors de la conférence annuelle de la Society of Vertebrate Paleontology.

Il y a 145 millions d’années, des ptérosaures cherchaient de la nourriture le long d’une rive, sous une pluie légère. Le paléontologue Jean-Pierre Cavigelli, responsable des collections au Tate Geological Museum du Casper College, est tombé sur les traces fossilisées de ces reptiles ailés (une quarantaine d’empreintes) entrecoupées d’impressions de gouttes d’eau il y a quatre ans, près de Casper (Wyoming). Elles sont imprimées sur une dalle de quatre mètres de long sur cinquante centimètres de large. Le chercheur est finalement revenu l’année dernière avec des bénévoles du musée pour extraire la structure.

À l’époque, ces reptiles évoluaient près de la mer de Sundance, une mer intérieure peu profonde qui s’étendait jadis à travers ce qui est maintenant l’ouest du Canada jusqu’au centre-ouest des États-Unis. Les eaux se sont depuis retirées lorsque les terres ont commencé à s’élever à la fin de l’ère mésozoïque.

Distribuées de façon très aléatoire, les empreintes sont de taille assez uniforme, mesurant environ 6,5 cm de diamètre. Notez que si les ptérosaures étaient des reptiles volants, la très grande majorité était également quadrupède au sol. Aussi, les chercheurs ont également identifié des empreintes de “mains”, chacune mesurant environ 5,5 cm de diamètre.

ptérosaures
L’une des empreintes à quatre doigts d’un ptérosaure (en rouge) entourée de plusieurs impressions de gouttes de pluie (en jaune). Crédits : Jean-Pierre Cavigelli / Tate Geological Museum at Casper College

Des ptérosaures “de la taille d’un corgi”

Pour rappel, près d’une centaine d’espèces de ptérosaures ont été découvertes à ce jour. Certaines étaient d’ailleurs gigantesques et pouvaient atteindre jusqu’à dix mètres d’envergure. À l’inverse, d’autres étaient beaucoup plus petites. Si l’on ne sait pas grand-chose sur les reptiles à l’origine de ces nouvelles empreintes, nous savons en revanche qu’ils étaient probablement de la taille d’un petit chien, comme un corgi, selon Melissa Connely, coauteure de ces travaux.

On ignore également ce que ces ptérosaures consommaient, “mais il y a fort à parier que ces reptiles volants s’attaquaient à de petits invertébrés, comme à des poissons“, poursuit-elle.

La chercheuse ajoute également que certaines de ces pistes ont été faites juste au-dessus des gouttes de pluie, tandis que d’autres intègrent des gouttes de pluie à l’intérieur. Aussi, il semblerait que ces ptérosaures se soient déplacés avant et après un passage pluvieux, mais aussi probablement pendant.