in

D’énormes empreintes de dinosaures se révèlent au Texas

Crédits : Dinosaur Valley State Park

Plusieurs empreintes de dinosaures précédemment submergées ont été découvertes au Texas suite à l’assèchement d’une rivière. La plupart ont été imprimées dans le sol au milieu du Crétacé par des sauropodes et des théropodes.

Au Texas, la sécheresse révèle des traces passées inaperçues

Des conditions de sécheresse intense frappent le Texas et d’autres états du sud-ouest des États-Unis depuis plusieurs semaines, abaissant drastiquement le niveau des eaux. La rivière Paluxy, qui traverse le parc d’État de Dinosaur Valley, n’a pas échappé à la règle, nous révélant malgré tout une petite surprise au passage. Sous la ligne de flottaison se trouvaient en effet plusieurs empreintes de dinosaures.

Situé au sud-ouest de Fort Worth, le parc d’État de Dinosaur Valley est déjà connu pour abriter une variété d’empreintes de dinosaures, principalement d’anciens sauropodes (les longs cous aux pattes d’éléphant) et théropodes (pieds griffus caractéristiques à trois doigts). Ce parc d’une superficie de 1 587 acres, considéré comme un site naturel national en raison de l’exposition exceptionnelle de ces traces de dinosaures, est ouvert depuis 1972. Sa mission : préserver ces précieuses empreintes tout en permettant aux gens d’apprendre et d’en profiter. Plusieurs traces du parc sont également exposées au Musée américain d’histoire naturelle de New York et au Texas Memorial Museum d’Austin.

En revanche, ces nouvelles empreintes étaient jusqu’à présent passées inaperçues, car submergées. Une vidéo publiée par Dinosaur Valley State Park sur les réseaux sociaux nous montre plusieurs de ces traces apparaissant comme des rainures profondes dans le lit boueux de la rivière.

L’importance de ces pistes

Les paléontologues pensent que ces traces ont été laissées il y a environ 113 millions d’années, au milieu du Crétacé. À l’époque, la région se trouvait sur la rive est d’un ancien océan, la voie maritime intérieure de l’Ouest, sur le continent Appalachia. La boue de ce rivage avait la consistance idéale pour préserver les traces en raison des dépôts de carbonate de calcium provenant des coquilles de crustacés.

Il y a quelques mois, une équipe de paléontologues avait également annoncé avoir identifié un trésor de nouvelles empreintes de dinosaures près d’une petite ville du nord du Chili en un peu moins de deux semaines. Les travaux de fouilles se poursuivent. Plus tôt, en janvier dernier, des empreintes vieilles de deux cents millions d’années avaient aussi été identifiées au Pays de Galles.

Rappelons que ces pistes fossiles sont très importantes, car elles représentent une excellente source d’information sur le comportement des dinosaures. Il y a plusieurs décennies, celles du parc de Dinosaur Valley avaient d’ailleurs changé la vision des paléontologues sur plusieurs de ces animaux. Grâce à ces traces, on avait notamment découvert que les sauropodes se mouvaient plus lentement que les théropodes et que les sauropodes circulaient en troupeaux tout en protégeant les plus jeunes au milieu.