in

Elon Musk révèle les détails sur les prochains satellites Starlink

Une fusée Falcon 9 au décollage pour livrer des satellites Starlink. Crédits : SpaceX

Elon Musk, le PDG de SpaceX, a révélé plusieurs détails techniques sur la conception des satellites Starlink 2.0 de la société, confirmant que ces machines surpasseront de loin la génération actuelle à presque tous les égards.

Qu’est-ce que Starlink 2.0 ?

Comme vous le savez probablement, SpaceX est en train de développer une mégaconstellation de satellites Internet nommée Starlink. Il est prévu d’en lancer entre 30 000 et 42 000 en orbite basse dans le but de fournir un accès Internet haut débit à des régions éloignées du monde. Les revenus de ce projet serviront également les ambitions martiennes de la société. Pour l’heure, SpaceX compte environ 2 300 satellites Starlink de première génération fonctionnels.

Désormais, la société travaille sur une nouvelle flotte de satellites, dont le développement a été annoncé en août 2021. Selon Elon Musk, ces machines de seconde génération seront plus grandes et plus puissantes. Le milliardaire de l’espace a récemment discuté de ces détails avec Everyday Astronaut.

Nous savons désormais que ces satellites de nouvelle génération mesurent sept mètres de long pour environ 1,25 tonne sur la balance. En comparaison, les premiers satellites Starlink pèsent environ 260 kilogrammes. Ces nouvelles machines seront aussi beaucoup plus efficaces. « Pensez-y comme au nombre de bits de données utiles que chaque satellite peut produire« , a déclaré Musk lors de l’interview. « Starlink 2.0, en termes de bits de données utiles, est quasiment un ordre de grandeur meilleur qu’un Starlink 1.0.« 

Même si cela n’est pas encore confirmé, Starlink 2.0 devrait ainsi proposer environ deux fois plus de bande passante utilisable dans une unité donnée de masse de satellite par rapport à la première génération.

Starlink
Un satellite Starlink de première génération. Les machines 2.0 seront plus de deux fois plus longues et plus de quatre fois plus lourdes. Crédits : SpaceX

SpaceX aura besoin du Starship

SpaceX aurait déjà produit le premier de ces nouveaux satellites. Cependant, ces derniers constituent une cargaison beaucoup plus lourde. Actuellement, les satellites Starlink sont élevés en orbite terrestre basse à bord d’une fusée Falcon 9, mais ce lanceur ne sera pas capable de transporter Starlink 2.0. Il n’a en effet ni le volume ni la capacité de levage nécessaires. Au lieu de cela, SpaceX mise donc sur le Starship, son vaisseau entièrement réutilisable actuellement en cours de développement. « Nous avons besoin que Starship travaille et vole fréquemment, sinon Starlink sera bloqué au sol« , a souligné Musk lors de l’entretien.

Cependant, le premier envol de ces nouveaux satellites pourrait se faire attendre. En effet, la société attend toujours le feu vert de la Federal Aviation Administration (FAA) des États-Unis pour opérer son premier vol orbital. L’agence gouvernementale travaille en effet depuis plusieurs mois sur un examen environnemental du programme Starship pour évaluer son impact. La remise du rapport est attendue à la mi-juin, bien qu’il ait été décalé à plusieurs reprises.