in

Elon Musk estime le prix du billet pour Mars à moins de 500 000 dollars !

Crédits : Ron Miller

Le patron de SpaceX est toujours optimiste quant à la première mission vers la planète rouge en 2024, et a même fixé le prix du billet : 500 000 dollars. Elon Musk a même évoqué la possibilité d’abaisser ce tarif à seulement 100 000 dollars ! En revanche, divers obstacles sont présents et pourraient retarder les échéances.

Elon Musk l’optimiste

Le 10 février 2019, Elon Musk a répondu à un commentaire sur Twitter lui demandant à combien ce dernier estimait le prix du ticket vers la Lune et vers Mars. Le patron de SpaceX n’a pas évoqué la Lune, mais a indiqué que la plupart des gens qui vendraient leur maison devraient pouvoir se payer le droit de déménager sur la planète rouge. L’intéressé s’est déclaré confiant à propos d’un prix situé à moins de 500 000 dollars – avec un ticket retour gratuit. Un tarif qui pourrait « peut-être même » descendre à 100 000 dollars.

Cette annonce a été faite à peu près au même moment que celle de la faillite du projet Mars One, qui ambitionnait de financer une mission avec équipage sur Mars via une chaîne de télé-réalité. En revanche, il faudra attendre le 6 mars 2019 avant d’en être certain, car un nouvel investisseur pourrait faire son apparition. Par ailleurs, s’il y a quelques semaines, un prototype du Starship (anciennement Big Falcon Rocket) a été dévoilé par Elon Musk, il apparaît compliqué d’avoir des certitudes concernant la mise au point du vaisseau à temps – en 2024 –  afin que celui-ci assume sa première mission vers Mars.

Crédits : Elon Musk sur Twitter

Le problème de la technologie

Si l’optimisme du côté de SpaceX semble être intact, force est de constater que la technologie nécessaire pour faire vivre et travailler des humains en toute sécurité sur Mars est loin d’être au point. De plus, les conditions indispensables pour garder en vie et en bonne santé les astronautes lors du voyage vers la planète rouge en sont encore au stade de la phase d’étude.

Si l’échéance de 2024 apparaît courte technologiquement parlant, un autre obstacle semble se dresser : le financement de ces technologies. SpaceX n’aurait en effet pas les moyens d’assumer seule l’intégralité de ce financement, si bien qu’Elon Musk doit très vite convaincre des investisseurs pour faire évoluer le projet. D’ailleurs, le concept économique de Mars One reposait sur la contribution du public, ce qui était une idée plutôt intéressante.

Sources : Le FigaroFutura Sciences

Articles liés :

Coloniser Mars, c’est (assurément) la contaminer

Une méthode alternative pourrait faciliter le voyage vers Mars

Et si vous alliez faire un petit tour sur Google Mars ?