in

Elon Musk en dit plus sur la fusée qui emmènera les premiers Hommes sur Mars

Elon Musk en dis un peu plus sur la fusée qui mènera les premiers Hommes sur Mars. Ici le mandrin qui servira à "mouler" le fuselage en fibres de carbone de la fusée. Crédits : Capture Instagram / Elon Musk

Dévoilant il y a quelques jours l’identité du premier client privé – accompagné d’artistes – à effectuer un voyage autour de la Lune, Elon Musk en a profité pour communiquer sur la conception de la fusée (la BFR) qui mènera tout ce beau monde en orbite. C’est également cette fusée qui devrait normalement envoyer les premiers Hommes sur Mars.

La concurrence est rude dans le domaine de l’aérospatial, c’est pourquoi les plans sont généralement bien gardés. Les fuites sont rares. En revanche, pas chez SpaceX. Pourquoi ? Parce que ces “fuites” sont orchestrées. L’inhabituel devient finalement une sorte de routine avec Elon Musk. Et on adore ça. L’entrepreneur, qui dévoilait il y a quelques jours le nom du premier touriste à voyager autour de la Lune à bord de la BFR (Big Fucking Rocket), en a profité pour communiquer quelques détails concernant ladite fusée.

«Il est inhabituel que des entreprises et même des agences gouvernementales développant des fusées révèlent beaucoup de choses sur le matériel qu’elles développent. Mais Musk veut amener le public avec lui, explique à Business Insider Marco Cáceres, du groupe Teal. Il vit et respire cette entreprise. Alors, quand il a du matériel qui le passionne, il veut juste le montrer et être aussi transparent que possible».

Musk avait déjà communiqué sur le sujet en avril dernier, publiant une première photo d’un mandrin métallique permettant la construction en fibre de carbone du fuselage de la fusée.

BFR SpaceX
Le nouveau design de la BFR. SpaceX

Une fois assemblée, cette fusée culminera à près de 118 m de haut. Celle-ci se décomposera en deux étages principaux. Vous retrouverez alors un lanceur, le plus puissant du monde, qui une fois en orbite laissera se détacher le second étage. Celui-ci – sorte de vaisseau spatial – allumera ses propulseurs pour se placer en orbite autour de la Terre. Ayant épuisé son carburant, le premier étage reviendra alors sur notre planète pour faire le plein, puis retournera en orbite dans le but de ravitailler le vaisseau. Celui-ci pourra ensuite faire, on l’espère, le voyage vers Mars.

Quelques changements sont tout de même à noter depuis le mois d’avril, notamment dans la structure externe de la fusée – en témoignent ces nouvelles images de synthèse. On retrouve ici trois grandes ailes delta à l’arrière et deux ailes près du nez, rappelant ainsi la fusée lunaire retrouvée dans les albums de Tintin. «J’aime l’esthétique de ce design. Je le trouve magnifique, et j’aime de design de la fusée de Tintin», a-t-il expliqué. Notons que les premiers éléments de ce mastodonte sont en cours d’assemblage dans les usines de SpaceX à Los Angeles.

Vue d’artiste de la navette BFR en orbite autour de la Lune. Crédits : SpaceX
Vue d’artiste de la navette BFR posée sur la surface de Mars. Crédits : SpaceX

«C’est probablement le plus grand défi que j’ai vu depuis Saturn V, en termes d’ingénierie, poursuit Marco Cáceres. «Rien de ce que j’ai vu n’a eu une telle ampleur». Selon lui, le fait de dévoiler ces images permet à tout le monde – qu’il s’agisse du public ou d’éventuels investisseurs – de prendre Elon Musk au sérieux.

Articles liés : 

Réalité virtuelle : le voyage vers la Lune organisé par SpaceX sera retransmis en live

SpaceX autorisé à lancer une flotte géante de satellites pour connecter le monde

Mars : La “Big Fucking Rocket” de SpaceX pourrait être mise en orbite dès 2020

Elon Musk en dit plus sur la fusée qui emmènera les premiers Hommes sur Mars
noté 3 - 3 vote[s]