in

Elon Musk pense pouvoir régler le problème des acouphènes d’ici 5 ans

Crédits : Aleksej Sarifulin / iStock

Actuellement, il n’existe aucun remède miracle pour venir à bout des acouphènes. Pourtant vers 2027, des personnes pourraient être traitées grâce à la puce cérébrale de Neuralink. Récemment, Elon Musk a en effet répondu favorablement à une question sur Twitter quant à la possibilité que la puce en question puisse apporter un tel traitement.

Neuralink pour sauver les victimes d’acouphènes ?

Les acouphènes sont des bruits très dérangeants tels que des sifflements, des bourdonnements et autres grésillements. Ceux-ci se produisent dans une ou les deux oreilles (ou dans la tête) sans qu’une source extérieure les ait émis. Ils résultent en effet d’un dysfonctionnement du système nerveux auditif. En France, pas moins d’une personne sur quatre en serait victime. Certains acouphènes sont par ailleurs temporaires là où d’autres s’inscrivent malheureusement sur de très longues durées.

Parmi les traitements, nous retrouvons l’utilisation de vasodilatateurs, dont l’efficacité est mal établie. Des antiépileptiques, antidépresseurs et autres anxiolytiques peuvent également être proposés, bien qu’ils ne fassent pas partie des traitements officiels. Enfin, en 2020, des chercheurs irlandais expliquaient quant à eux avoir mis au point un appareil dont l’objectif est de modifier l’activité des neurones auditifs responsables des acouphènes.

La recherche se poursuit cependant dans ce domaine et Elon Musk a fait une déclaration sur le sujet dans un tweet publié le 24 avril 2022. La société Neuralink, qui travaille sur l’interface cerveau-machine et promet de soigner de nombreuses maladies, pourrait en effet apporter un nouveau traitement.

neuralink
La dernière version de l’implant de Neuralink.
Crédits : Neuralink

Tout à fait possible, selon Elon Musk

Un internaute a tout simplement demandé à Elon Musk si l’implant neuronal de Neurolink pourra ou non traiter les acouphènes. En réponse, l’intéressé a promis que cela serait possible dans moins de cinq ans. Il a également expliqué qu’actuellement, l’implant en question est un appareil de lecture et d’écriture généralisé avec environ 1 000 électrodes. Or, traiter les acouphènes nécessitera certainement moins d’un millier d’électrodes.

Néanmoins, Elon Musk et Neuralink devront tout d’abord obtenir l’aval de la Food and Drug Administration (FDA) aux États-Unis. Cette étape est indispensable pour qu’un traitement soit autorisé dans le pays. La société désire traiter de nombreuses pathologies comme la maladie d’Alzheimer ou la maladie de Parkinson et améliorer les capacités cognitives humaines. Toutefois, la réputation de Neuralink a plutôt souffert en 2022, après une affaire. Un groupe de défense des animaux a en effet mis en lumière la perte d’un tiers des singes cobayes utilisés par la société pour ses expériences dans d’atroces souffrances.