L’élite de la Silicon Valley veut construire une ville ex nihilo

Silicon Valley
Crédits : zimmytws / iStock

Selon un grand quotidien américain, de puissants hommes d’affaires de la Silicon Valley rachètent actuellement des terrains près de San Francisco afin d’y bâtir une nouvelle ville. Quelles sont les motivations réelles des responsables de ce projet ?

Un projet mystérieux

Le monde compte plusieurs villes ex nihilo, c’est-à-dire construites sans avoir quoi que ce soit pour point de départ. Citons Abuja au Nigeria (fondée en 1991), Brasilia au Brésil (1956), Naypyidaw en Birmanie (2002) ou encore Karlsruhe en Allemagne (1715). On peut également mentionner Sansha City, une cité chinoise ex nihilo en pleine mer de Chine. Comme l’explique le New York Times dans un article du 25 août 2023, des investisseurs de la Silicon Valley projettent de bâtir une autre ville de ce type près de San Francisco en partant de rien.

L’histoire commence en 2017 lorsque ce groupe lance l’idée dans la Silicon Valley. Depuis, le projet de construire une nouvelle ville près de San Francisco a séduit un bon nombre de personnes. Discrètement, les hommes d’affaires achètent massivement des terrains en passant par la société Flannery Associates pour une valeur totale de 800 millions de dollars. Les achats sont souvent effectués auprès d’agriculteurs, dont certains ont reçu des sommes très au-dessus du marché.

Toutefois, cette démarche n’a pas manqué d’attirer l’attention, qui plus est en l’absence totale de communication publique. Certaines personnes se demandent même si Disney n’est pas en train de construire un nouveau parc d’attractions. D’autres spéculent également que la Chine s’accapare des terres aux États-Unis.

comté solano
Les investisseurs prévoient de construire leur nouvelle ville dans le comté de Solano. Crédits : capture écran Google Maps

Bientôt une nouvelle Silicon Valley ?

Parmi les investisseurs nous retrouvons Michael Moritz, Marc Andreessen et Chris Dixon, des habitués du capital-risque. Citons également Laurene Powell Jobs, l’ancienne épouse de Steve Jobs qui dirige le collectif Emerson, ou encore Patrick et John Collison, cofondateurs de la société Stripe. Or, ils sont récemment sortis du silence par nécessité.

Précisions tout de même que les investisseurs désirent construire une ville de plusieurs dizaines de milliers d’habitants incluant des transports publics performants, des sources d’énergie durables, etc. Leur objectif est ici de répondre aux problèmes de l’actuelle Silicon Valley, à savoir principalement les embouteillages et le manque de logements, et ce, tout en créant des milliers d’emplois. Évidemment, les intéressés espèrent un retour sur investissement très intéressant.

Cependant, la ville ne se construira qu’avec l’aval des résidents du comté de Solano qui doivent rendre leur décision grâce à un référendum. Certains élus restent toutefois assez sceptiques, car l’autoroute passant dans la zone est déjà surchargée. De plus, la région subit souvent des incendies et des épisodes de sécheresse. Pour une partie des locaux, l’établissement d’une nouvelle ville dans ce comté n’est donc pas une bonne nouvelle, ce qui entretient le doute sur la réalisation du projet.