in

Égypte : un texte funéraire vieux de 4 000 ans découvert dans un sarcophage !

Crédits : capture YouTube / Netflix

Dans un des sarcophages récemment découverts sur le plateau de Saqqarah (Égypte), des archéologues ont mis au jour un texte funéraire vieux de 4 000 ans. Or, il s’agirait d’une des plus anciennes versions du célèbre Livre des morts.

Une ancienne version du Livre des morts

Le 4 octobre 2020, des archéologues ont exhumé 59 sarcophages sur le plateau de Saqqarah, dans l’antique nécropole de Memphis (Égypte). Les chercheurs ont fait passer à ces reliques une première batterie d’examens et ont fait une découverte importante. Dans un article publié par Egypt Today le 14 octobre 2020, il est question d’écrits présents sur les parois d’un de ces sarcophages. Les archéologues estiment qu’il s’agit d’une introduction au Livre des morts, l’un des textes funéraires les plus célèbres de l’Égypte antique. Or, les chercheurs estiment que cette version aurait au moins 4 000 ans et pourrait être la plus ancienne version du livre.

Rappelons que le Livre des morts est un texte religieux qui avait pour vocation de prodiguer des instructions aux morts. Celles-ci avaient pour objectif d’aider le défunt à survivre dans l’au-delà durant sa seconde vie. Cet ouvrage faisait référence dès le début du Nouvel Empire (1539-1080 avant J.-C), et ce, durant 1 500 ans.

capture Egypt Today sarcophage Saqqarah
Crédits : capture d’écran / Egypt Today

De nouvelles recherches à venir

Utilisé par les particuliers, ce recueil de formules religieuses se trouvait généralement sur un papyrus. Depuis le Nouvel Empire, les formules de ces textes ont beaucoup varié jusqu’à la Basse Époque (664-332 avant J.-C.). Ces formules préexistant avant le Livre des morts jusqu’au Moyen Empire (vers 2022-1650 avant J.-C.) étaient copiées directement sur la paroi des sarcophages. Or, tout comme le Livre des morts, ces Textes des sarcophages n’avaient pas de versions canoniques. Ainsi, d’autres livres funéraires existaient. Citons par exemple le Livre des deux chemins, une sorte de carte topographique de l’au-delà identifiant les emplacements des dangers. Évoquons aussi le Livre de Shou et le Livre des quatre vents.

Selon les archéologues, le teste inscrit sur le sarcophage date du début du Moyen Empire, sous le règne du pharaon Montouhotep II. Or, la formule en question était jusqu’ici seulement connue dans le Livre des morts du Nouvel Empire, apparu des siècles plus tard. Ceci pose donc question sur les liens précurseurs qu’ont pu avoir les différents textes. Ouvrant la porte à de nouvelles recherches, les sarcophages de Saqqarah ont naturellement été qualifiés de découverte très importante par le ministère du Tourisme et des Antiquités égyptien.

Depuis peu, Netlfix diffuse un documentaire baptisé Secrets of the Saqqara Tomb, dont voici le trailer officiel :