in

Égypte antique : L’arnaque des momies d’animaux révélée par la tomographie

Crédits : iStock

Une équipe de chercheurs de l’université de Manchester a découvert en Égypte que la majorité des momies d’animaux faites en tissu ne contient en réalité aucun reste d’animaux, mais bien des objets tels que des bâtons ou des œufs.

L’équipe de l’égyptologue Lidija McKnight, de l’université de Manchester, a observé plus de 800 momies égyptiennes d’animaux comme des chats, des crocodiles, des oiseaux ou des singes. Elles ont été scannées aux rayons X et par tomographie, qui permet d’avoir une image tridimensionnelle. Le résultat est surprenant : un tiers seulement abrite des corps d’animaux entiers. Quant aux deux autres tiers, les momies contenaient soit des restes d’animaux incomplets, soit des objets insolites, comme des bâtons, de la boue, des plumes ou des œufs.

Dans l’Égypte ancienne, les animaux étaient vénérés : ils représentaient des divinités. Les momies d’animaux étaient alors données en offrandes et enterrées dans des tombeaux dédiés, en tant qu’hommages aux dieux qu’ils symbolisaient. Environ 70 millions d’animaux auraient été momifiés dans ce but.

Lidija McKnight tente d’expliquer cette absence d’animaux dans certaines momies : il y aurait eu trop de demande pour un nombre insuffisant d’animaux. Les fabricants de ces momies n’auraient pas eu assez d’animaux à embaumer disponibles, malgré la grosse industrie d’élevage et de sacrifice qui s’était développée autour de ce rituel sacré. Les demandes étaient probablement trop nombreuses, ce qui expliquerait pourquoi ils y mettaient d’autres objets ou des restes incomplets.

Cependant, les objets glissés à l’intérieur n’étaient pas toujours choisis au hasard : ce serait des objets qui faisaient partie de la vie de l’animal. On peut dire que les Égyptiens se sont bien fait arnaquer, même s’ils n’en ont jamais rien su.

Sources : BBCJournal de la Science, Huffington Post.