in

Pourquoi écouter le son de sa propre voix est-il si désagréable ?

Crédits : Eudanvasco/Pixabay

Lorsqu’on enregistre notre propre voix, le son que l’on entend peut rapidement nous faire grincer des dents. Mais alors, pourquoi cette expérience est-elle si désagréable? La chaîne YouTube scientifique Mental Floss s’est penchée sur la question.

Le son est traité de deux manières différentes par notre système auditif. Lorsqu’il provient de l’extérieur, les ondes sonores qui sont dans l’air se transforment en une information que notre cerveau peut lire grâce à l’oreille interne (cochlée) qui envoie des signaux électriques. Or, lorsque nous entendons notre propre voix, le circuit devient alors plus court. « Quand nous nous entendons parler, il se passe bien plus de choses que quand le son est porté par l’air. Les vibrations des cordes vocales propagées par nos os affectent le circuit auditif et […] sont directement envoyées à la cochlée », explique Craig Benzine dans la vidéo.

Le son est donc perçu par notre système auditif de manière plus grave, ce qu’il fait que lorsqu’on l’écoute, notre voix semble plus aiguë et donc souvent plus désagréable. « Les gens ont tendance à préférer leur voix plus grave à cause de l’effet de simple exposition, un phénomène psychologique commun qui veut simplement dire que nous aimons les choses auxquelles nous avons été exposés à répétition. […] Préférer la voix que l’on a entendue toute notre vie à sa version plus aiguë en est un exemple. »

Si vous êtes musicien ou que vous travaillez beaucoup avec votre voix, vous serez fréquemment exposé à l’enregistrement de celle-ci et aurez donc tendance à l’accepter plus facilement.