in

Éclipse : un « anneau de feu » solaire sera visible ce week-end

Crédits: Colin Legg/Capture d'écran Youtube

Le dimanche 21 juin 2020, l’Asie et une petite partie du continent africain pourront assister à une éclipse annulaire de Soleil. Il s’agit de la première éclipse de l’année. Une seconde éclipse, totale cette fois, sera également visible en décembre.

Une éclipse, de manière très générale, se définit comme l’obscurcissement d’un astre du fait de l’interposition d’un autre corps entre cet astre et une source lumineuse. En l’occurrence, dans le cadre de notre système terrestre, la Terre se retrouve obscurcie par la présence de la Lune se glissant devant le Soleil.

Il existe différents types d’éclipses. Parmi elles figure celle dite “totale”, qui fait disparaître le Soleil complètement. L’éclipse annulaire en est une autre et c’est elle qui nous intéresse aujourd’hui.

Rendez-vous dimanche prochain !

Celle-ci se produit lorsque la Lune se glisse entre la Terre et le Soleil, mais que le diamètre apparent de la Lune reste légèrement inférieur au diamètre apparent du Soleil. Dans ce cas précis, notre satellite ne masque pas totalement notre étoile. Résultat : un anneau lumineux apparaît.

L’un de ces phénomènes célestes sera visible ce dimanche 21 juin. Malheureusement, il ne sera pas possible de l’apprécier depuis la France. Cet « anneau de feu » complet sera en revanche visible depuis l’Afrique centrale et à travers l’Asie à partir de 3 h 45 UTC (5 h 45 en France). Une partie du sud-est de l’Europe et du nord de l’Australie pourront également observer l’éclipse, mais elle sera partielle.

L’ombre de la Lune projetée sur la Terre est visible ci-dessous. Notez que le point mobile marque ici la ligne de totalité (le chemin le long duquel l’éclipse annulaire durera le plus longtemps). Lorsque l’éclipse sera à son apogée, la Lune bloquera environ 99,4% du Soleil tandis que le duo céleste ornera le ciel du nord de l’Inde.

éclipse
Crédits : NASA

Retransmission en direct de l’événement

Malheureusement, en raison de la pandémie de Covid-19 et des restrictions de voyages mises en place pour tenter de l’endiguer, de nombreux « chasseurs d’éclipse » ne pourront cette fois pas assister à l’événement. Il ne fait néanmoins aucun doute que celles et ceux qui auront la chance d’être bien placés pourront partager leurs plus beaux clichés.

En outre, il est prévu que plusieurs sites, comme The Virtual Telescope Project, retransmettent l’événement en direct afin que nous puissions tous y assister.

Notez enfin que le prochain « anneau de feu » solaire après ce week-end aura lieu le 10 juin 2021, mais il ne sera visible dans son intégralité que depuis l’Arctique. Commençant au Canada, l’éclipse traversera en effet la côte Nord-Ouest du Groenland avant de glisser par le pôle Nord puis la Sibérie orientale, où elle finira.

Le 14 décembre prochain, une autre éclipse, qui sera cette fois totale, est également attendue. En revanche, là encore, elle ne sera pas visible depuis la France, mais depuis une grande partie de l’Amérique du Sud.