in

« Earth Hour » : ce soir, éteignez vos lumières à 20h30 !

Le Sydney Harbour Bridge et l'opéra de Sydney pendant le "Earth Hour" de l'année dernière. CRédits : Wikipédia

Ce samedi 30 mars, à 20 h 30, plus de 180 monuments emblématiques à travers le monde vont éteindre leurs lumières à l’occasion du « Earth Hour ». Une mesure qui ne sauvera pas la planète. Mais qui pourrait une fois de plus alerter les consciences.

À l’origine de cet événement : la WWF. L’organisation appelle en effet chaque année à éteindre ses lumières, une heure durant, dans le but de sensibiliser le monde à l’impact écologique de l’énergie. Cette année, la journée tombe un samedi. Demain, plus précisément de 20 h 30 à 21 h 30. Pour « donner l’exemple », plus de 180 monuments à travers le monde – dont la tour Eiffel – seront « éteints » demain soir. Nous sommes donc, vous et moi, invités à faire de même.

« Par le simple fait d’éteindre les lumières pendant une heure, chacun·e peut symboliquement exprimer sa prise de conscience et sa volonté d’agir pour mieux protéger la biodiversité, explique l’ONG. Nous devons passer de manière urgente à une société neutre en CO2, renverser la perte de nature – via la finance verte, les énergies propres, une autre production agroalimentaire – et restaurer suffisamment de sols et d’océans ».

Un geste symbolique

La campagne, initiée en 2007 pour promouvoir les économies d’énergie en Australie, s’est depuis muée en un mouvement mondial de sensibilisation à l’environnement. Éteindre ses lumières pendant une heure est un geste évidemment symbolique, mais qui se doit de braquer notre attention sur un phénomène encore sous-estimé : les émissions de CO2 dues à la production d’électricité.

On estime en effet à 13 412 millions de tonnes la quantité de CO2 émise dans le monde par la production d’électricité et de chaleur (76 % de plus par rapport à 1990). Cela représente 41,5 % des émissions de CO2 totales dues à la combustion d’énergie. On note par ailleurs que 70 % de la consommation totale d’électricité dans le monde (23 107 terra watts/h) provient de 10 pays seulement. Arrivent en tête la Chine (5 899 Twh), les États-Unis (4 147 TWh) et l’Inde (1 216 TWh).

climat électricité
Les tours jumelles Petronas, à Kuala Lumpur en Malaisie, éteintes le 24 mars 2013. crédits : Wikipédia

Faire encore plus

Si le simple fait d’éteindre les lumières pendant une heure ne changera rien à l’environnement, notez que d’autres petits gestes du quotidien peuvent réellement avoir un impact plus important sur les émissions de carbone. « Vous pouvez économiser plus d’énergie en commutant votre lave-linge sur de l’eau froide qu’en éteignant les lumières », par exemple, explique Seth Wynes, de l’Université de la Colombie-Britannique (Canada). Le chercheur loue l’utilisation des nouveaux éclairages à LED modernes, extrêmement éco-énergétiques.

Notons également que le moyen le plus efficace de réduire notre empreinte carbone reste de changer notre façon de manger et de voyager. « La meilleure chose à faire pour le climat serait de se tourner vers un régime végétal (beaucoup moins énergivore que l’élevage intensif), d’éviter les voyages en avion et de vivre sans voiture », conclut le chercheur.

Source

Articles liés :

Des pigeons munis de sacs à dos recueillent des données climatiques

Climat : « nous nous dirigeons vers une catastrophe »

Climat : vers un océan Arctique libre de glace en été d’ici 20 ans ?