in

Dyson travaille sur un casque audio qui purifie l’air ambiant

Crédits : Dyson / Office de la propriété intellectuelle

Dyson travaillerait sur le développement d’un casque audio capable d’assainir l’air ambiant. Une bonne idée pour lutter contre la pollution en milieu urbain.

Dyson est connu pour ses aspirateurs. La société fabrique également des sèche-cheveux et des purificateurs d’air ou encore des lampes intelligentes, mais jusqu’à présent elle s’était tenue à l’écart de l’audiovisuel. Néanmoins, la situation pourrait bientôt évoluer.

Un casque audio/purificateur d’air

Le site américain Bloomberg s’est en effet récemment procuré les documents d’un brevet (numéro GB2575812) publié le mois dernier suggérant que la marque travaille à l’élaboration d’un casque audio capable d’assainir l’air ambiant.

Techniquement, de petites hélices tournant à plus de 12 000 tours minutes et aspirant 1,4 litre d’air par seconde seraient intégrées au niveau des écouteurs. Ce flux d’air passerait alors à travers des filtres pour ensuite être redirigé le long d’un second arceau – en plus de celui qui enserre la tête – placé devant le nez du porteur.

Avec un tel casque, l’utilisateur pourrait alors profiter d’une qualité d’air améliorée tout en écoutant de la musique (ou autre). Cet arceau pourrait également être remonté et placé derrière la tête si l’utilisateur ne veut pas l’utiliser.

Le brevet peut être consulté en ligne. Il est accompagné d’une vingtaine de dessins explicatifs, comme celui-ci :

dyson
Crédits : Dyson / Office de la propriété intellectuelle

Un projet qui ne sera pas forcément concrétisé

Ce brevet, initialement déposé auprès de l’Office britannique de la propriété intellectuelle le 23 juillet 2018, ne confirme pas nécessairement que Dyson va entrer sur le marché des écouteurs. On rappelle en effet que la plupart des brevets déposés ne sont jamais concrétisés.

En 2009, la firme a par exemple déposé une demande de brevet pour un presse-agrumes hydraulique qui n’a pas encore vu le jour. L’année dernière, Dyson a même abandonné son plan de 2,3 milliards d’euros pour construire des voitures électriques, alors qu’une usine automobile commençait déjà à se construire à Singapour.

Ici, Dyson s’assure donc simplement que si le projet vaut effectivement le coup, aucun autre constructeur ne prendra la marque de court. En revanche, le fait que le brevet ait été publié à la fin du mois dernier suggère que Dyson y pense fortement.

Avec des dispositifs de traitement de l’air déjà sur le marché (purificateurs, ventilateur, entre autres), nous savons que la marque a bel et bien conscience que la pollution est un problème croissant capable de menacer la santé humaine. Mais plus important encore, elle a conscience que le public est également de plus en plus averti.

On imagine qu’avec une telle nouvelle invention, Dyson pourrait alors facilement conquérir un grand nombre de personnes évoluant dans les villes polluées.

Source

Articles liés :

Les marines américains s’entraînent en réalité augmentée avec des casques Magic Leap One

Ces lunettes sonores à réalité augmentée vont-elles remplacer les casques audio ?

Cette IA avertit les piétons portant un casque audio dans la rue