in

Dubaï annonce la construction du premier gratte-ciel rotatif pour 2020

Crédits : Capture vidéo / Youtube / Your Discovery Science

Dubaï souhaite être une ville futuriste et c’est dans ce cadre que la cité émiratie veut construire un gratte-ciel d’un nouveau genre dans lequel chaque appartement pourra tourner sur lui-même indépendamment des autres.

La Tour Dynamique est un projet inédit conçu en 2008 par l’architecte israélo-italien David Fisher. Il n’y a aucune forme fixe pour cette construction puisque chaque logement pourra tourner sur lui-même en effectuant des rotations à 360°. Le prix d’un logement est cependant relatif à l’originalité de la construction : 30 millions de dollars.

Le building de 80 étages est prévu pour sortir de terre en 2020. Évidemment, nous parlons d’appartements luxueux et à ce prix là, un équipement futuriste sera naturellement présent : une commande vocale commandera la rotation du logement que ce soit au niveau de la vitesse ou de l’orientation. Ceci offrira alors la possibilité de suivre la position du soleil toute la journée à la manière d’un tournesol.

Autre avantage, les futurs propriétaires n’auront aucune facture d’électricité à payer puisqu’à chaque étage, un espace de 60 centimètres sera aménagé où se trouveront de petites éoliennes exposées au vent. Ainsi, le bâtiment entre dans le cadre de la volonté des Émirats Arabes Unis de porter à 7 % la contribution des énergies renouvelables dans la production d’électricité en 2020.

« Je pense que ce genre de bâtiments montre aux gens que tout est possible, ou presque », déclare David Fisher pour Discovery Science (voir vidéo en fin d’article).

La Tour Dynamique comporte une autre particularité, à savoir que celle-ci sera préfabriquée. En effet, chaque appartement sera construit sur un autre site et le tout sera finalement assemblé à l’endroit final autour d’un noyau central stationnaire disposant de tous les raccords pour l’approvisionnement en eau et en électricité. Pour l’évacuation des eaux usées, un raccord breveté s’inspire de la technologie approvisionnant les avions en plein vol.

Plus des trois quarts du bâtiment ne seront donc pas construits sur le site même de son implantation, ce qui occasionnera un temps de construction réduit de 30 % si l’on fait la comparaison avec une construction classique. David Ficher attendra d’ailleurs le dernier moment pour divulguer l’endroit de la ville où sera assemblé le gratte-ciel, car il veut tout simplement en faire la surprise.

Sources : Mirror UKMotherboard