in ,

Ces drones sont plus performants et plus économiques pour la plantation d’arbres

drone planter arbres 2
Crédits : capture YouTube / AirSeed Technologies

Une start-up australienne a dernièrement présenté un nouveau drone capable de planter plusieurs dizaines de milliers d’arbres par jour. Cet engin assisté par l’intelligence artificielle offre une solution plus rapide et moins onéreuse que les dispositifs existants.

100 millions d’arbres pour 2024

Planter des arbres pour protéger l’environnement et lutter contre le dérèglement climatique est actuellement à la mode. En 2019, une campagne mondiale promotionnant la plantation d’arbres avait atteint 11 millions de promesses en quelques jours. En 2020, une société avait promis de planter environ un milliard d’arbres avant 2028 même si certains chercheurs estiment que cette stratégie peut parfois s’avérer contre-productive.

Malgré le fait que cette solution ne semble pas toujours la bonne, les innovations se poursuivent. Comme l’explique Interesting Engineering le 5 mai 2022, la start-up australienne AirSeed Technologies a par exemple présenté des drones autonomes capables de planter des arbres de manière plus performante et plus économique (voir vidéo en fin d’article). D’ici 2024, la société ambitionne de planter pas moins de 100 millions d’arbres.

Concrètement, AirSeed Technologies effectue un premier vol dans le but d’analyser le futur terrain et déterminer quels types d’arbres y seront le mieux adaptés. Ensuite, un drone largue des boules contenant une graine, chacune d’entre elles finissant sa course dans un endroit très précis. La cadence est d’ailleurs très impressionnante avec deux graines par seconde. De plus, le drone enregistre les coordonnées GPS de chaque semis, ce qui permet par la suite d’évaluer le taux de germination.

drone planter arbres
Crédits : capture YouTube / AirSeed Technologies

Une solution beaucoup plus rapide et économique

Selon la start-up, un seul drone est capable de planter jusqu’à 40 000 arbres par jour. Chaque appareil nécessite l’intervention de deux personnes afin de charger les boules de graines et effectuer la programmation. Le côté autonome du drone permet de se passer d’opérateur pour le pilotage. En somme, cette méthode serait 25 fois plus rapide que les techniques habituelles, mais également 80 % plus économique.

AirSeed Technologies a donc innové avec ses drones, mais apporte également un soin particulier quant à la confection des boules de graines. Ces dernières contiennent des déchets de matière organique (source de nutriments et probiotiques) et protègent les graines face aux animaux qui pourraient les manger (oiseaux, rongeurs, etc.).

Enfin, la start-up annonce prendre le temps de sélectionner des variétés locales. L’objectif ? Aider à restaurer la biodiversité. Ainsi, ce travail de sélection permet de ne pas générer de monocultures dont le seul but serait de stocker du carbone.

Voici une vidéo de test publiée par AirSeed Technologies :