in

Un drone ravitaille un avion de chasse pour la première fois

Crédits : Boeing

Il y a quelques jours, un drone ravitaillait un avion de chasse américain en vol pour la première fois. D’autres tests, issus d’une collaboration entre l’US Air Force et Boeing, sont prévus au cours de ces prochains mois avant d’envisager l’intégration de ces drones dans les opérations de ravitaillement militaires.

Un drone pour ravitailler un avion de chasse sans pilote

Expérimenté dès les années 20, le ravitaillement en vol consiste à transférer le carburant d’un aéronef à un autre pendant le vol via une sonde. La procédure, désormais essentielle dans le cadre d’opérations militaires, permet à l’appareil ravitaillé de prolonger son autonomie tout en permettant une charge utile plus importante au décollage. Jusqu’à présent, ces opérations délicates nécessitaient donc deux appareils, mais aussi deux pilotes. Mais pour combien de temps ?

Le 4 juin dernier, un MQ-25, un drone spécialement conçu par Boeing pour le ravitaillement aérien ayant fait ses classes en septembre 2019, a en effet ravitaillé un F/A-18 Super Hornet de l’Us Navy après avoir été lancé depuis l’aéroport MidAmerica de Mascoutah, dans l’Illinois (États-Unis).

Au cours de ce test, le pilote d’essai du F/A-18 a volé en formation serrée derrière le drone MQ-25 pour assurer les performances et la stabilité avant le ravitaillement. Les deux appareils, qui volaient à des vitesses et à des altitudes pertinentes sur le plan opérationnel, se sont rapprochés à environ six mètres l’un de l’autre. Le drone a ensuite libéré sa perche, auquel le Super Hornet s’est ensuite connecté pour recevoir du carburant.

Un véritable atout pour l’US Air Force

C’est la première fois qu’une telle opération est testée en vol. À l’avenir, les drones militaires, actuellement déployés pour des missions de reconnaissance ou d’élimination de cibles, pourraient donc servir aux ravitaillements d’avions de chasse. Les appareils et leurs pilotes normalement chargés de ces opérations pourront quant à eux être affectés sur d’autres fronts.

Cet événement historique est tout à l’honneur de notre équipe conjointe de Boeing et de la Marine qui s’efforce de fournir dès que possible la capacité critique de ravitaillement en vol du MQ-25 à la flotte“, a déclaré Leanne Caret, présidente et chef de la direction de Boeing Defense, Space & Security. “Leur travail est la force motrice derrière l’intégration sûre et sécurisée des systèmes sans pilote dans l’avenir immédiat des opérations de défense“.

drone ravitaillement
Le MQ-25 T1 transfère son carburant au F/A-18 Super Hornet de l’US Navy le 4 juin. Crédits : Kevin Flynn

Le même drone sera désormais utilisé pour plusieurs autres vols d’essai dans les prochains mois. Il sera ensuite expédié à Norfolk, en Virginie (États-Unis), pour des essais de manutention sur un porte-avions de la marine américaine.