in

US Navy : bientôt un avion capable de voler seul pendant trois mois

Crédits : Skydweller Aero Inc.

En collaboration avec la société aérospatiale américano-espagnole Skydweller Aero Inc., l’US Navy développe un drone capable de rester en vol pendant 90 jours en s’appuyant sur des panneaux solaires. L’appareil pourra transporter de nombreux instruments de reconnaissance et de surveillance maritime.

Le développement de ce nouvel avion, baptisé Skydweller, s’appuie sur le Solar Impulse 2, un avion solaire avec équipage ayant fait le tour du monde en 2015 et 2016. La société Skydweller Aero a simplement converti l’appareil en supprimant le siège du pilote, permettant une plus grande portée de charges utiles, entre autres améliorations et ajustements.

Le drone présentera une envergure de 72 mètres et sera recouvert de 885 mètres carrés de cellules photovoltaïques capables de générer jusqu’à deux kilowatts de puissance. Il pourra contenir jusqu’à 360 kg d’équipement. Selon Aviation Today, Skydweller pourra naviguer jusqu’à 100 noeuds (environ 185 km/h) à une altitude plafonnée à 14 000 mètres. Enfin, la société prévoit d’équiper l’appareil de piles à combustible à hydrogène dans le but d’assurer ses performances en cas de mauvais temps.

Nous suivons actuellement notre plan de test de vol autonome, puis de décollage autonome, puis d’atterrissage autonome, et enfin de notre premier vol entièrement autonome“, a déclaré Robert Miller, le PDG de Skydweller Aero, à New Scientist. “Une fois que tout cela aura été prouvé, nous passerons aux tests de longue endurance dans le but de fonctionner pendant plus de 90 jours“.

drone
L’avion solaire Solar Impulse 2. Crédits : Matth1 / Wikipédia

Un drone plus efficace en tout point

L’US Navy exploite actuellement des drones plus gros, mais capables de se maintenir en vol pas plus d’une trentaine d’heures lors de patrouilles maritimes. Le Skydweller permettra quant à lui à l’US Navy de garder un oeil continu sur les mers environnantes tout en escortant des navires pendant plusieurs semaines.

Il y aura certainement des missions différenciées que seul le Skydweller pourra faire, mais le cœur de celui-ci sera vraiment de faire des choses que nous faisons déjà aujourd’hui, mais en mieux, plus intelligemment et plus efficacement“, a déclaré le cofondateur de la société John Parkes.

Ce nouveau drone (qui nécessitera moins de décollages et d’atterrissages, tout en réduisant le besoin de plateformes mobiles et les coûts de maintenance associés) fera également économiser beaucoup d’argent à l’US Navy.

Être capable de parcourir des milliers de kilomètres, de persister dans une zone pendant trente à soixante jours et de revenir en arrière est un facteur de différenciation“, poursuit John Parkes. “C’est une énorme économie pour le gouvernement américain lorsque vous regardez le coût total de la plupart des missions de sécurité nationale que nous avons”.