Un drone bouée de sauvetage pour éviter les noyades

drone bouée
Crédits : Didiok Makings

Depuis peu, une société chinoise commercialise un drone bouée capable de sauver deux personnes de la noyade à la fois. Si l’engin n’est pas pour toutes les bourses, il s’agit d’un moyen d’atteindre des zones difficiles d’accès et d’augmenter ainsi les chances de succès du sauvetage.

Un drone de sauvetage hybride

Selon les résultats de l’enquête Noyades 2021 en France, pas moins de 1 480 noyades accidentelles ont été recensées cette année-là. Par ailleurs, les noyades accidentelles ont principalement eu lieu en mer (47 %), en piscine (26 %) et en cours d’eau ou plan d’eau (23 %). Pour Santé publique France, la prévention reste primordiale. Toutefois, améliorer les dispositifs de sauvetage est également souhaitable.

Or, la société Didiok Makings (basée en Chine) commercialise depuis peu un drone de sauvetage hybride capable d’atteindre les baigneurs en difficulté et leur servir de bouée de sauvetage. Baptisé TY-3R Flying Lifebuoy, l’engin est tout simplement un mélange entre un quadricoptère classique et une bouée de sauvetage.

drone bouée 2
Crédits : Didiok Makings

Une conception unique

Au lieu de concevoir un drone qui transporte une bouée à larguer, les concepteurs ont intégré cette même bouée dans le design de la machine. Ainsi, l’appareil vole vers le nageur en danger et se pose sur l’eau pour servir lui-même de bouée. Lorsque le baigneur est sauvé de la noyade à l’aide du drone, il peut patienter calmement en attendant les sauveteurs humains. Le principal avantage est que le drone peut atteindre des zones difficiles d’accès où larguer une bouée classique peut être une opération compliquée. De plus, l’engin a une capacité de flottaison qui permet de sauver deux personnes.

La société Didiok Makings présente son drone comme étant « un pionnier du sauvetage aquatique dont la conception unique permet de multiples décollages et atterrissages à la surface de l’eau, résolvant ainsi les problèmes liés aux sauvetages intempestifs et aux contraintes environnementales. »

Comme le montre la vidéo en fin d’article, le drone TY-3R Flying Lifebuoy est pilotable par un opérateur humain grâce à une télécommande. La prise en main est plutôt facile et le dispositif embarque également une caméra 720 p avec retour écran sur la télécommande. Cependant, le drone dispose d’une autre fonctionnalité intéressante. Lorsque le sauvetage est terminé, le drone peut en effet retourner à son point de départ de façon autonome à l’aide de coordonnées GPS préalablement renseignées. Enfin, si le TY-3R Flying Lifebuoy semble être la clé dans le cadre de certains sauvetages périlleux, il faut tout de même savoir que son prix est assez onéreux : plus de 11 000 euros l’unité.