in

D’où vient l’électricité statique et comment l’éviter ?

Crédits : Ken Bosma / Wikipedia

Ce phénomène surprend chaque fois qu’il se produit, d’ailleurs bien souvent en hiver. Bien qu’elle ne représente pas un danger en soi, l’électricité statique reste peu appréciable. Et pourtant, il est vraiment très facile de l’éviter.

Pourquoi se produit-elle ?

Faire volontairement l’expérience de l’électricité statique n’est pas compliqué. Il suffit par exemple de frotter une règle en plastique sur un vêtement en laine. Toutefois la plupart du temps, ce phénomène se produit brusquement et surprend par son “clac” ou ses étincelles qui crépitent. C’est par exemple le cas lorsque l’on fait la bise à quelqu’un, au moment de fermer la portière de la voiture ou d’enlever un vêtement (ex : un bonnet). Le fait est que l’électricité statique est une électricité comme une autre. En revanche, la différence se situe au niveau de la tension. Celle-ci est extrêmement faible, bien plus dans une écrasante majorité des autres types d’électrocution. Or, cette tension est si peu élevée qu’elle ne représente aucun danger pour nos organismes.

Ce phénomène se produit lors du frottement entre deux matériaux normalement neutres, c’est-à-dire possédant autant de charges positives que de charges négatives. Toutefois, un des deux matériaux “arrache” des électrons à l’autre en cas de contact. Ainsi, l’un a une charge négative et l’autre, une charge positive.

chat electrostatique
Crédits : Sean McGrath/Wikipedia

Comment l’éviter ?

Il faut savoir que l’électricité statique se produit plus souvent en période d’hiver. En réalité, tout dépend des vêtements que l’on porte. Effectivement, les matières synthétiques et la laine sont davantage capables – par rapport au coton – de perdre des électrons. Une autre raison : l’air froid de l’hiver est plus sec qu’en été. Or, l’électricité statique a davantage tendance à se produire en l’absence d’humidité.

Quelques astuces existent pour se prémunir de ces faibles décharges électriques, selon Consoglobe. Par exemple, il s’agit d’éviter l’association de vêtements en coton et en laine ou autres matériaux pouvant “s’opposer”. Un petit conseil pour les personnes à bonnet : vaporiser un peu de laque dans celui-ci permet d’éviter le dressage des cheveux sur la tête.

Puisque le manque d’humidité est une des composantes du problème, s’équiper d’un humidificateur d’air ou installer des plantes peut avoir un effet positif. Même chose lorsque l’on nourrit ses cheveux et que l’on s’hydrate la peau (notamment les mains). Du côté des chaussures, des semelles en cuir sont préférables à celles en caoutchouc. Enfin, il est conseillé de verser un peu de vinaigre dans la machine à laver et/ou du bicarbonate de soude avant la mise en marche.