in

Les oies ont peut-être été les premiers oiseaux domestiqués

Crédits : rolandmey/Pixabay

Une équipe de chercheurs annonce avoir identifié des preuves de la domestication de l’oie en Chine remontant à environ 7 000 ans. Dans son étude, le groupe décrit plusieurs ossements fouillés à Tianluoshan, dans l’est du pays.

Si plusieurs espèces de volailles sont élevées dans le monde entier, la poule (Gallus gallus domesticus) reste la principale espèce domestiquée. Bien que des os de poulet aient été signalés dans certains sites de l’Holocène précoce, leur origine reste controversée et il n’existe aucun os de poulet domestique fiable plus ancien que l’Holocène moyen.

Dans le cadre d’une nouvelle étude, une équipe rapporte néanmoins des preuves de la domestication d’oies sauvages en Chine il y a aussi loin que 7 000 ans, s’appuyant sur une analyse radiocarbone de leurs ossements.

Des oiseaux élevés localement

Ces restes ont été retrouvés sur le site archéologique de Tianluoshan, dans la vallée inférieure du fleuve Yangtze, en Chine. À cette époque, la région abritait une colonie de chasseurs/cueilleurs. Ces habitants cultivaient également du riz pour compléter leurs efforts de recherche de nourriture.

Les chercheurs ont fouillé 232 os d’oies au total. Plusieurs indices laissent à penser que ces oiseaux étaient bien domestiqués. D’une part, quatre de ces ossements provenaient d’oisons âgés de huit à seize semaines. Or, nous savons qu’aucune espèce d’oie sauvage ne se reproduit dans la région. La composition en isotopes stables de l’azote a montré que les oiseaux matures élevés localement se nourrissaient d’aliments différents (du riz paddy cultivé) de ceux consommés par les individus migrateurs. Enfin, tous les adultes avaient à peu près la même taille, ce qui indique une reproduction en captivité.

De manière générale, l’ensemble des preuves histologiques, géochimiques, biochimiques, morphologiques et contextuelles suggèrent que ces oies étaient à un stade précoce de domestication. Leur population semble s’être maintenue pendant plusieurs générations sans l’introduction d’individus d’autres populations.

oies
Des os d’oies trouvés sur le site de Tianluoshan, en Chine. Crédits : Masaki Eda/ PNAS

Les premiers oiseaux domestiqués ?

Pour Masaki Eda, au musée de l’université d’Hokkaido à Sapporo, au Japon, cette nouvelle découverte « prolonge l’histoire de la domestication des oies et potentiellement l’histoire de la volaille domestique dans son ensemble« . Julia Best, de l’Université de Cardiff au Royaume-Uni, rappelle également que la datation au radiocarbone sur les os d’oiseaux rend cette étude beaucoup plus fiable que si les chercheurs avaient simplement daté les sédiments environnants. D’après les chercheurs, si les oies ont été domestiquées il y a 7000 ans, cela en ferait le premier oiseau à avoir été domestiqué, même si la question du poulet fait encore débat.

En réalité, une autre espèce pourrait mettre tout le monde d’accord. Selon une étude publiée il y a quelques mois, il y a 18 000 ans déjà, les humains de Nouvelle-Guinée auraient en effet collecté des œufs de casoars proches de la maturité, puis élevé les oiseaux jusqu’à l’âge adulte. En revanche, ces résultats auront besoin d’être vérifiés.