in

Une dizaine de robots autonomes forment un plus grand robot

Crédits : capture Youtube / SciNews

Des chercheurs européens ont mis au point onze petits robots autonomes capables de se combiner et former un robot plus volumineux. C’est un véritable travail d’équipe !

Cette création est le fruit du travail d’équipes de chercheurs de l’Université Libre de Bruxelles (Belgique), de l’Université de Lisbonne (Portugal) et de l’École polytechnique fédérale de Lausanne (Suisse) ayant fait l’objet d’une publication dans la revue Nature Communications le 12 septembre 2017.

Les chercheurs ont élaboré un système capable de donner la possibilité à de petits robots de s’assembler pour n’en former qu’un : le Mergeable neural system (MNS), en français « système de neurones associables ». Aussi vrai que les robots peuvent s’assembler, le robot qui en résulte peut aisément se séparer d’une partie endommagée afin de se réparer.

Les petits robots autonomes font l’objet de deux différentes façons de travailler ensemble. Soit ces derniers collaborent en temps réel en analysant les informations de leur environnement, soit un ordinateur les dirige et coordonne le tout. Habituellement, les chercheurs doivent faire face à une grande difficulté de programmation d’un côté et à la dépendance d’un système de communication faillible de l’autre. C’est pour cette raison que le Mergeable neural system associe les deux manières de procéder. En effet, lorsqu’un robot entre « dans la danse », celui-ci prend la direction du groupe dans son ensemble et contrôle les autres robots par le biais d’une connexion Wi-Fi.

Il s’agit là d’une création intéressante, car habituellement, les robots sont spécialisés dans une tâche précise et bien qu’il soit possible de les reprogrammer pour leur donner d’autres capacités, il est ici question d’un groupe de robots spécialement conçus pour collaborer. La perspective d’avoir une foule de robots de ce type pouvant s’entraider sans avoir besoin d’effectuer une quelconque reprogrammation est inédite. Même en cas de panne, un des robots peut se séparer du groupe et peu importe s’il s’agit du leader, car ce dernier transférera son autorité à un autre membre.

Pour l’instant, le système est à perfectionner, car celui-ci a seulement été testé sur un plan de déplacement en deux dimensions et avec des robots assez simples. Cependant, les chercheurs pensent que ce système est adaptable à d’autres types de machines en y associant par exemple l’apprentissage profond (deep learning).

Voici une petite démonstration du Mergeable neural system :

Sources : Sciences et AvenirInverse