in

Avec ses 500 To, ce disque de stockage est une véritable révolution

Crédits : Stockvault

Au Royaume-Uni, des chercheurs ont récemment mis au point un tout nouveau support de stockage optique. Baptisé 5D, il peut stocker jusqu’à 500 To sur un format de la taille d’un simple CD. Il s’agit ici d’une vraie révolution en ce qui concerne le stockage sur le très long terme (ou stockage froid).

Une densité de stockage incroyable

En 2018, nous nous demandions si les moyens de stockage de données étaient vraiment sûrs. Il faut dire que ces dernières décennies, différents supports ont eu leur moment de gloire : disquettes, CDs (compact disc), cartes SD, clés USB et autres disques durs. Désormais, le moyen le plus populaire et vanté comme étant le plus sécurisé, car dématérialisé, n’est autre que le cloud, dont la responsabilité repose sur les centres de données (ou data centers).

Revenons sur le CD, un format aujourd’hui obsolète. Pourtant, des scientifiques de l’Université de Southampton (Royaume-Uni) l’ont utilisé pour mettre au point un support de stockage révolutionnaire. Dans une publication de la société Optica (OSA) du 20 octobre 2021, les chercheurs disent avoir obtenu une densité de stockage environ 10 000 fois plus importante que celle des disques Blu-ray.

Les meneurs du projet ont évoqué un système de lasers capable de créer des nanostructures dans le verre. Or, ce même système exploite de nouvelles méthodes de spatialisation en 3D et le terme de « bits » appartenant au passé a laissé la place à celui de « voxels ». Il est question de pixels encodant des pages de données sur cinq perspectives, d’où le nom du support final : 5D.

compact disk CD
Crédits : PxHere

Une vitesse de gravure très lente

Les nouvelles méthodes de spatialisation en 3D dont il est ici question ont permis d’atteindre une vitesse de gravure de 1 000 000 de voxels par seconde. Cette valeur est équivalente à 230 kB de données ou encore une centaine de pages de texte. Or, cette vitesse n’est pas vraiment rapide en comparaison aux capacités des technologies SSD ou encore NAND. Pourtant, la vitesse de gravure n’est pas primordiale, le but étant simplement de parvenir à graver les données.

Par le passé, d’autres travaux avaient en effet démontré la possibilité de développer des supports de stockage 5D, mais la vitesse de gravure était bien trop lente et ne permettait donc aucune efficience en termes de productivité. Avec cette nouvelle vitesse de gravure, les scientifiques britanniques estiment que certaines entreprises et institutions pourraient se montrer intéressées pour du stockage froid (de longue durée). En effet, les capacités de stockage sont en général mises à rude épreuve tant les besoins sont sans cesse grandissants.

En pratique, graver un CD de 500 To prend une soixantaine de jours. Toutefois, l’avantage réside dans le fait qu’après le stockage des données dans le support, plus aucune énergie n’est nécessaire pour maintenir le stockage, contrairement à un cloud. Dans un contexte de tension économique et surtout environnementale, le support 5D pourrait donc trouver ses adeptes.