in

L’armée américaine développe un bras pour lancer et récupérer des drones en plein vol

Crédits : capture chaîne youtube / DARPAtv

La DARPA (agence du département de la Défense des États-Unis) vient de communiquer à propos du développement d’un système permettant le lancement et la récupération d’un drone depuis différents endroits sans avoir besoin d’aucune plateforme. Un bras télescopique permet cette manipulation depuis le sol, un camion et même depuis un bateau !

Ce prototype s’inspirant des porte-avions a été baptisé SidArm signifiant « bras latéral ». Il s’agit de lancer et de récupérer un drone à voilure fixe nécessitant habituellement une piste pour décoller et atterrir. Le dispositif peut alors être aussi bien effectif sur mer que sur terre.

Il s’avère qu’en situation réelle, l’espace peut venir à manquer (voire ne pas exister) pour le décollage et l’atterrissage de ce type de drone, c’est pourquoi la DARPA a imaginé SidArm. Le dispositif s’inspire du concept des porte-avions faisant décoller des avions sur de minuscules pistes et catapulte le drone depuis un rail. Ce dernier est récupéré grâce à une perche tendue à sur son arrière qui s’accroche à un câble entraînant un chariot ralentissant sa course. Le drone est ensuite stoppé et naturellement balancé vers l’avant dans un mouvement rotatif puis amorti par une sorte de filet.

Bien que les premiers tests réussis par la DARPA concernaient un drone de 200 kilogrammes, SidArm a été conçu pour lancer et récupérer des engins pouvant faire un poids de 500 kilogrammes maximum. Le dispositif entier sera quant à lui gardé dans un espace restreint incarné par une sorte de conteneur de six mètres de long afin de faciliter son transport. Ainsi, il est aisément possible de le transporter dans un train, un camion, un avion et pourquoi pas un gros hélicoptère puis de le déployer un peu partout.

Voici une vidéo de démonstration du SidArm dont la date de mise à disposition n’a pas encore été communiquée :

Sources : Sciences et Avenir – Tom’s Guide