in

Chine : pourquoi des porte-conteneurs disparaissent-ils des écrans radars ?

Crédits : Fatsie / Wikipédia

Alors que le transport maritime doit actuellement composer avec diverses difficultés, une énième vient s’ajouter à la liste. Depuis quelques semaines, des porte-conteneurs disparaissent des écrans radars sans explication. Or, cela se produit dès qu’ils pénètrent dans les eaux territoriales chinoises.

De mystérieuses disparitions

Aujourd’hui, le transport maritime se trouve dans une impasse, durement touché par une pénurie de conteneurs et une congestion sévère de nombreux ports. Récemment, nous évoquions d’ailleurs comment le géant du soda Coca-Cola prévoyait de contourner cette crise. Comme l’explique CNN Business dans un article du 2 décembre 2021, une nouvelle difficulté vient se greffer aux problèmes déjà existants. La chaîne américaine rapporte que depuis fin octobre 2021, des porte-conteneurs disparaissent des écrans radars sans explication. Et surtout, ce genre d’incident n’intervient pas n’importe où. En effet, les bateaux se volatilisent des écrans dès leur entrée dans les eaux territoriales chinoises.

Rappelons tout de même que chaque navire embarque un Automatic Identification System (AIS) qui permet le traçage des bateaux et la communication, peu importe leur position sur la planète. Citons également les systèmes de communication par satellite et par radio à courte distance.

Des données très importantes

Le fait est que sur les dernières semaines, la quantité de navires émettant un signal AIS depuis la Chine a connu une réduction de près de 90%. Ces données proviennent de la société VesselsValue, traitant des données sur le transport maritime. Par ailleurs, si cette réduction est seulement relative aux signaux terrestres depuis le territoire chinois, le problème reste entier. En effet, les signaux par satellite sont moins précis et plus lents que les signaux radars.

Il faut savoir que les signaux terrestres sont d’une grande utilité puisque cela permet de bénéficier d’une visibilité parfaite du trafic le long des littoraux. Avec cette réduction des signaux, les responsables du suivi des navires ne peuvent pas obtenir les données habituelles de manière quasi instantanée. Or, ces données sont importantes, concernant notamment la nature du bateau et donnant des prévisions relatives aux temps de chargement et déchargement des marchandises. De plus, le trafic est très dense en Chine, ce qui ajoute de la difficulté.

porte-containers
Le porte-containers Emma Mærsk en 2021. Crédits : Maersk Line / Wikimedia Commons

À qui la faute ?

Selon les experts, la responsabilité du problème revient au gouvernement chinois lui-même. Le 1er novembre 2021, une nouvelle loi concernant la protection des données personnelles a en effet commencé à être appliquée. Cette dernière contraint les sociétés de gestion de données à obtenir l’accord du gouvernement avant de bénéficier des informations. Ainsi, cela occasionne une rétention des données par précaution dans l’attente de s’assurer de la fiabilité du bénéficiaire.

Enfin, évoquons une réduction du nombre de postes émetteurs le long de la côte chinoise. Le gouvernement semble avoir discrètement retiré plusieurs de ces postes il y a quelques semaines. À l’aube des fêtes de Noël, cette mauvaise nouvelle pourrait impacter les délais de livraison et faire de nombreux mécontents.