in

Disparition de l’habitat du panda géant : serait-il de nouveau en danger d’extinction ?

Crédits : Wikimedia Commons

Jusqu’en 2010, une personne ayant tué un panda géant était passible de la peine de mort ! Cette mesure directe avait été imposée afin de protéger l’espèce, alors en plein danger d’extinction. Un nouveau recensement paru en 2014 avait rétrogradé l’espèce au simple statut d’espèce vulnérable. Celui-ci ayant été jugé comme biaisé, les associations de protection du panda géant avaient remis en cause les méthodes employées. Aujourd’hui, une nouvelle étude vient appuyer leur propos : l’habitant du panda géant serait encore plus fragmenté qu’avant et aurait considérablement réduit !

1864. C’est le nombre de pandas géants adultes recensés en Chine en 2014 par l’Union Internationale pour la conservation de la nature (UICN). Ce chiffre met en avant une surprenante augmentation de la population de l’ordre de 17 % !
Censés réjouir les protecteurs, les résultats du recensement de l’UICN sont pourtant critiqués. En effet, l’ONG aurait établi ses recherches sur différentes zones que celles utilisées pour leurs études précédentes : tout d’abord au nombre de 49, leur champ d’études s’est propagé sur 57 puis 62 zones ! Les chances de dénombrer un plus grand nombre de pandas géants sur une plus grande surface sont bien évidemment proportionnelles. Ainsi, les résultats obtenus furent décrétés comme totalement incohérents et très peu fiables !

Pour rétablir un brin de vérité, une équipe de chercheurs chinois et américains se sont donc attelés à de nouvelles recherches ! Dans le cadre d’une nouvelle étude, ils ont comparé les informations de recensement récupérées année après année sur les mêmes zones d’habitat, tout en prenant en compte l’état de détérioration de la zone concernée.
Et les résultats publiés dans la revue scientifique Nature, Ecology & Evolution ne sont pas rassurants ! Alors que l’espèce vient tout juste de perdre son statut d’espèce en danger, les scientifiques ont découvert que la surface de l’habitat du panda géant avait diminué et serait encore plus fragmentée qu’avant ! D’autres chiffres nous montrent que son habitat s’était résorbé de 4,9 % entre 1976 et 2001 !

 

Crédits : Nature Ecologie & Evolution / Weihua Xu

L’exploitation forestière et le développement du réseau routier chinois sont ici mis en cause. Ce dernier se voit traversé par trois fois plus véhicules qu’il y a quarante ans. Pour répondre au fort besoin de mobilité de la population chinoise, les axes se sont multipliés, fragmentant la population de pandas géants. D’après les chercheurs, il existerait trente groupes isolés répartis à travers six régions montagneuses chinoises. Parmi eux, dix-huit seraient constitués de moins de dix individus, révélant des risques d’extinctions beaucoup plus élevés.
À côté de ça, le développement d’un tourisme de masse consommateur de viande pousse la destruction des milieux naturels chinois pour permettre l’implantation de nouvelle surface d’élevage agricole. Enfin, c’est près d’un tiers des forêts de bambou qui pourrait disparaître d’ici 80 ans si le réchauffement climatique n’est pas mieux contrôlé.

La diminution de son habitat, mais aussi la future disparition de ressources clés pour son alimentation n’avantage pas la survie du panda géant qui est toujours en danger malgré son statut officiel.

Source