in

Un petit dinosaure de la taille d’un chat reconnu par son empreinte

Crédit: Université du Queensland

Une empreinte laissée par un dinosaure de la taille d’un chat il y a environ cent millions d’années a été découverte en Chine par une équipe de paléontologues. Les détails de l’étude sont publiés dans la revue Palaios.

Les stégosauridés forment une famille éteinte de dinosaures ornithischiens herbivores quadrupèdes ayant vécu il y a environ entre 163,5 et 100,5 millions d’années. Tous les membres de cette famille se reconnaissent par un corps massif et trapu, une tête minuscule et des plaques osseuses, ainsi que par des épines se dressant sur leur dos et sur leur queue.

Une équipe internationale de paléontologues dirigée par le Dr Anthony Romilio, de l’Université du Queensland (Australie), annonce avoir identifié l’un de ces dinosaures dans la province du Xinjiang, en Chine, grâce à l’une de ses traces imprimée dans le sol.

Découverte initialement par le professeur agrégé Lida Xing, de l’Université chinoise des géosciences (Beijing), cette empreinte ne mesure que 5,7 cm de long. C’est la plus petite empreinte de stégosauridés jamais découverte.

Cela contraste fortement avec les autres empreintes de stégosauridés trouvées sur le site de piste chinois qui mesuraient jusqu’à trente centimètres“, souligne le Dr Anthony Romilio. “Certaines, retrouvées en Australie occidentale, peuvent aussi mesurer jusqu’à quatre-vingts centimètres“. D’après les auteurs, elle aurait été imprimée par un animal de la taille d’un chat, probablement un jeune individu.

stégosaure dinosaure
L’empreinte de 5,7 cm de long laissée par le petit dinosaure. Crédits : Université du Queensland

Un type de “marche bipède” ?

La petite empreinte a des caractéristiques similaires à celles des autres empreintes de stégosauridés identifiées par leurs trois doigts courts, larges et ronds. Cependant, les chercheurs ont relevé une différence avec les impressions similaires plus grandes, ce qui suggère que le jeune stégosaure ne se déplaçait pas de la même manière.

Les stégosaures marchaient généralement les talons au sol, tout comme les humains, mais à quatre pattes, ce qui crée de longues empreintes de pas“, poursuit le chercheur. “En revanche, la minuscule piste montre que ce dinosaure se déplaçait avec son talon soulevé du sol, un peu comme le fait un oiseau ou un chat aujourd’hui. Ce type de piste raccourcie implique généralement des dinosaures bipèdes“.

D’après le professeur agrégé Xing, ces animaux auraient ainsi pu passer à la marche au talon en vieillissant. “Un ensemble complet de traces de ces minuscules empreintes nous fournirait la réponse à cette question, mais malheureusement, nous n’avons qu’une seule empreinte“, déplore-t-elle, rappelant au passage que “les empreintes de pas faites par de minuscules dinosaures blindés sont beaucoup plus rares que celles formées par d’autres groupes de dinosaures“.