in

Ces pierres ont-elle voyagé dans le ventre d’un gros dinosaure ?

Crédits : Joshua Malone

Plusieurs pierres préhistoriques trouvées dans le Wyoming il y a quatre ans sont originaires du Wisconsin. Comment se sont-elles retrouvées ici ? Des chercheurs pensent qu’elles ont voyagé dans le ventre d’un dinosaure à long cou.

Nous sommes en 2017, au mois de juillet. Joshua Malone, alors étudiant de premier cycle à l’Augustana College, dans l’Illinois, visite un camp de recherche dans le Wyoming et tombe sur des roches. Arrondies sur les bords et de la taille de petits poings, elles ne sont pas à leur place, gisant au milieu des mudrocks, une classe de roches sédimentaires siliciclastiques à grains fins.

L’étudiant se tourne alors vers son père, David Malone, géologue de l’Université d’État de l’Illinois, qui dirige les fouilles sur le site. Lui-même s’interroge. Quatre ans plus tard, il propose une hypothèse aussi fascinante que surprenante.

Dans une étude publiée plus tôt cette année dans la revue Terra Nova, l’équipe du Dr Malone pense que ces pierres sont originaires d’une formation rocheuse du sud du Wisconsin, à environ 1600 km à l’est de l’endroit où elles ont été trouvées. Et elles sont vraisemblablement arrivées là en voyageant dans les tripes d’un dinosaure à long cou.

Des gastrolithes portés par un sauropode

Connus sous le nom de sauropodes, les dinosaures à long cou pouvaient atteindre les trente mètres de long et peser près de quarante tonnes selon les espèces. Nous savons également que ces animaux avalaient régulièrement des gastrolithes (ou pierres d’estomac), probablement pour les aider à digérer les plantes, tout comme le font certains oiseaux et reptiles modernes.

Dans le cadre de ces travaux, les chercheurs ont écrasé quelques échantillons de roches pour dater les cristaux de zircon contenus à l’intérieur. “Ce que nous avons constaté, c’est que les âges du zircon à l’intérieur de ces gastrolithes ont des spectres d’âge distincts qui correspondent à l’âge des roches retrouvées au sud du Wisconsin“, explique M. Malone.

Nous proposons alors que ces roches ont été ingérées quelque part dans le sud du Wisconsin, puis transportées au Wyoming dans le ventre d’un dinosaure à long cou“.

Cette hypothèse impliquerait alors une “randonnée” bien plus importante que les estimations précédentes. Nous savons que les changements de saison peuvent entraîner des migrations à mesure que les animaux se déplacent à la recherche de nourriture et d’eau. Et les sauropodes, en particulier, auraient eu besoin de grandes quantités de calories pour soutenir leur organisme.

Étant donné les environnements hautement saisonniers dans lesquels ils vivaient, il n’est donc pas surprenant qu’ils aient dû migrer sur d’aussi longues distances à la recherche de nourriture“, soutient le Dr Malone.

dinosaure sauropode gastrolithes
Illustration d’artistes de dinosaures à long cou. Crédits : Mark Witton

Une hypothèse pas encore prouvée

L’hypothèse expliquerait ainsi comment ces quelques roches ont acquis leur texture lisse et arrondie. Pour autant, on ne peut encore conclure sur leur origine.

Ces pierres ont été récupérées dans la formation de Morrison, une formation géologique datant du Jurassique supérieur qui regorge de fossiles de dinosaures, y compris ceux de sauropodes, tels que Barosaurus et Diplodocus, ainsi que de carnivores comme Allosaurus. Pourtant, elles ont été retrouvées seules. Autrement dit, aucun reste de dinosaure n’a été retrouvé autour.

Malheureusement, nous n’avons aucune preuve réelle que ces clastes sont en effet d’anciens gastrolithes“, souligne Oliver Wings, de l’Université Martin Luther de Halle-Wittenberg en Allemagne. “Nous ne pouvons pas exclure la possibilité que ces pierres aient été transportées dans le ventre des dinosaures, mais ce n’est qu’une possibilité parmi plusieurs“. Aussi, l’hypothèse de cet article aura besoin de plus de preuves pour être prouvée.