in

Dinosaure : des empreintes vieilles de 200 millions d’années au Pays de Galles

Crédits : Peter Falkingham

Des paléontologues ont récemment identifié plusieurs empreintes imprimées il y a environ 200 millions d’années par un dinosaure sur une plage du Pays de Galles. L’animal appartenait à la famille des sauropodes qui regroupe les plus gros animaux ayant jamais marché sur Terre. La piste, qui avait déjà été étudiée, vient de faire l’objet d’une étude publiée dans le Geological Magazine.

En Grande-Bretagne, les passionnés de dinosaures se tournent généralement vers sur les rives du Dorset, la côte jurassique britannique, où de nombreux fossiles et empreintes ont été (et sont toujours) découverts. Toutefois, ce n’est pas la seule partie du Royaume-Uni où une simple promenade sur la plage peut vous révéler une ou deux anciennes reliques.

Il y a quelques mois, un paléontologue amateur est en effet tombé sur une piste intégrant possiblement plusieurs empreintes à Penarth, au Pays de Galles. Susannah Maidment et Paul Barrett, paléontologues du Muséum d’Histoire naturelle de Londres, ont été chargés de les authentifier.

« Nous recevons beaucoup de demandes de la part du public pour des choses qui pourraient être des empreintes, mais beaucoup sont des caractéristiques géologiques qui peuvent facilement être confondues avec elles« , explique Susannah Maidment. « Toutefois, en voyant les photographies (NDLR, envoyées par Kerry Rees, le paléontologue amateur en question) […], nous avons pensé que cela valait la peine d’aller jeter un coup d’œil.« ​.

Il y a plusieurs semaines, les deux chercheurs se sont donc rendus sur le site pour étudier ces pistes et prendre des mesures. En réalité, ils n’étaient pas les premiers à le faire. En creusant un peu, les chercheurs ont en effet réalisé que le site avait déjà été examiné par une équipe française, puis par une seconde équipe de l’université voisine de Cardiff il y a plusieurs années. D’ailleurs, ces travaux antérieurs ont été décisifs.

empreintes dinosaure
Crédits : Peter Falkingham, 2021

Un géant il y a 200 millions d’années

Ces empreintes étaient bien systématiquement espacées, laissant à penser qu’elles avaient été imprimées par un dinosaure en marche. Les chercheurs ont également isolé des « contours de déplacement » où la boue avait été poussée vers le haut, ce qui témoigne d’un mouvement actif à travers le sol mou​. En revanche, il manquait les orteils.

En effet, nettoyées par les marées successives, ces empreintes s’étaient partiellement effacées. Néanmoins, sans orteils, comment être sûrs qu’il s’agit réellement d’une ancienne piste ? Heureusement, l’équipe française avait pris des photos du site il y a une dizaine d’années. Leurs analyses ont finalement révélé des structures qui ressemblaient bel et bien à des orteils. Conclusion : il s’agit bien d’empreintes, mais par quel animal ont-elles été laissées ?

D’après les auteurs, ces empreintes auraient été faites il y a environ 200 millions d’années par un dinosaure sauropode. En revanche, on ignore encore lequel. Il pourrait s’agir de Camelotia, dont les restes ont été trouvés dans le Somerset dans des roches datées de la même période, mais les auteurs ne peuvent que spéculer. Aussi, techniquement parlant, ces derniers évoquent un Eosauropus, une piste faite par une espèce inconnue de sauropode extrêmement précoce.