in

Quelles différences entre « arrêt cardiaque » et « crise cardiaque » ?

Crédits : Pexels

« Crise cardiaque » et « arrêt cardiaque » sont ces deux termes souvent utilisés de manière interchangeable, probablement parce qu’ils impliquent tous deux un dysfonctionnement du cœur. Ils désignent pourtant des événements médicaux différents. Faisons le point.

La crise cardiaque

Les artères coronaires sont des artères qui recouvrent la surface du cœur. Ce sont elles qui permettent de l’irriguer en sang, et donc de nourrir le muscle cardiaque (myocarde). On distingue l’artère coronaire gauche et l’artère coronaire droite, et toutes deux prennent naissance au niveau de l’aorte. Or, les crises cardiaques se produisent lorsque l’une de ces artères se bloque. Les blocages sont généralement causés par des accumulations de graisse, le plus souvent du mauvais cholestérol.

Si ce blocage n’est pas éliminé rapidement, les cellules de la zone affectée, privées d’oxygène trop longtemps, finissent par mourir. L’étendue des dommages au niveau des tissus varie selon la durée de cette interruption d’apport en oxygène. Certaines lésions peuvent être bénignes, là où d’autres sont graves ou irréversibles. Dans certains cas, la crise cardiaque peut être mortelle.

Côté symptômes, chez les hommes comme chez les femmes, l’inconfort et la douleur thoracique sont les plus communs. Il convient toutefois de souligner que certains symptômes peuvent être immédiats et intenses (oppression, douleur intense dans la poitrine), quand d’autres peuvent survenir avec le temps, jusqu’à des semaines avant une crise cardiaque réelle. En outre, certaines personnes n’éprouveront aucune douleur thoracique, en particulier les femmes, les personnes âgées et les diabétiques. La crise peut alors se manifester par un malaise, un essoufflement soudain, une fatigue inexpliquée ou encore des sensations inhabituelles dans le bras gauche.

Si vous présentez ces symptômes ou même en cas de doute, n’hésitez pas à appeler le 15 (SAMU) ou demandez à quelqu’un de le faire. Cessez alors toute activité et placez-vous dans la position dans laquelle vous êtes le plus à l’aise en attendant les secours.

crise cardiaque arrêt cardiaque
Crédits : Patrick J. Lynch

L’arrêt cardiaque

L’arrêt cardiaque est quant à lui causé par un dysfonctionnement électrique du cœur qui produit une arythmie (un rythme cardiaque irrégulier). En raison de cette perturbation, la contraction anarchique du cœur ne permet plus de pomper du sang correctement. Le flux sanguin (et donc l’oxygène) vers le cerveau, les poumons et d’autres organes est donc perturbé.

Contrairement à une crise cardiaque (aussi appelée infarctus du myocarde), l’arrêt cardiaque survient soudainement et souvent sans avertissement. Les symptômes comprennent des étourdissements, une perte de conscience et un essoufflement. On parle alors d’arrêt cardiaque  lorsque la victime perd connaissance, tombe et ne réagit pas quand on lui parle ou la stimule, ou quand sa respiration est inexistante ou très irrégulière.

Les victimes d’arrêt cardiaque peuvent mourir en quelques minutes sans traitement. Comment réagir ? Voici le tuto d’HENRY, drôle et atypique, proposé par la Croix-Rouge française :