in

D’ici à 2050, 99% des oiseaux marins auront avalé du plastique

Crédits : Capture vidéo

En analysant les résultats d’études réalisées entre 1962 et 2012 sur 135 espèces d’oiseaux marins, des chercheurs de l’agence nationale australienne pour la science ainsi que du London Imperial College ont publié une étude qui rapporte que d’ici à 2050, 99 % des oiseaux marins auront ingurgité du plastique.

En atteignant un taux record de 580 000 morceaux par km² en certains endroits des océans, la pollution au plastique représente un réel fléau pour tous. C’est notamment le cas pour les espèces d’oiseaux marins qui avalent ce plastique par erreur, les confondant avec de la nourriture à cause de leur surface colorée, risquant de nombreuses maladies voire la mort.

Des chercheurs de l’agence nationale australienne pour la science (Csiro) se sont associés avec ceux du London Imperial College et ont publié une étude alarmante sur la situation et le devenir de ces espèces d’oiseaux. « Pour la première fois, nous disposons d’une prévision globale montrant à quelle échelle la pollution au plastique peut avoir des répercussions sur les espèces marines, et les résultats sont frappants. Les estimations, fondées sur des observations historiques, montrent qu’environ 90 % des oiseaux marins ont déjà avalé du plastique. C’est énorme » affirme Chris Wilcox, chercheur à la Csiro.

Commercialisé depuis les années 1950, le plastique a vu sa production doubler tous les onze ans, et « entre 2015 et 2026, la quantité totale produite sera équivalente à tout ce qui a déjà été fabriqué », rappelle l’étude. En 1960, 5 % des oiseaux marins en avaient ingurgité, en 2010, ce chiffre était monté à 80 %.

Pour ces chercheurs, cette menace est « géographiquement étendue, généralisée et augmente rapidement », avec des zones à risque situées « aux limites de l’océan Austral, dans la mer de Tasman entre l’Australie et la Nouvelle-Zélande », là où la pollution est forte et où les espèces d’oiseaux marins sont nombreuses.

Source : Csiro