in

Devrait-on réellement faire 10 000 pas par jour ?

Crédits : Public Domain Pictures

Depuis de nombreuses années, on sait qu’effectuer environ 10 000 pas par jour permet de garder la forme. Et pourtant, cette affirmation ne provient pas du monde scientifique mais de celui du marketing. Autrement dit, ce palier a été fixé de façon totalement arbitraire.

Une référence marketing

Le Pr François Carré, cardiologue et médecin du sport à l’hôpital Pontchaillou de Rennes a été interrogé sur le sujet dans un article de L’Équipe datant du 26 mars 2021. L’intéressé estime que le nombre de 10 000 pas par jour a avant tout été rendu célèbre par le monde du marketing. Et ce même si atteindre ce palier quotidiennement est évidemment recommandé pour rester en bonne santé. Mais en moyenne, un Français ferait “seulement” entre 2 000 et 4 000 pas par jour.

Dans un article publié le 6 juillet 2021, le New York Times a rappelé la petite histoire à l’origine des 10 000 pas. Après les Jeux Olympiques de Tokyo en 1964, un fabriquant de montres japonais a tenté de capitaliser sur cet événement. Cette société a eu l’idée de fabriquer et commercialiser un podomètre dont le nom en japonais ressemble à un individu en train de marcher. Surtout, le mot en question signifie “10 000 pas-mètre”. Les fameux 10 000 pas sont donc devenus une référence et cela dure depuis plus d’un demi-siècle.

marcher 2
Crédits : PxHere

Il n’est pas essentiel d’en faire autant

I-Min Lee est professeure d’épidémiologie à Harvard (États-Unis). Celle-ci a mené une étude suggérant une réduction de 40 % du risque de mort prématurée chez les femmes septuagénaires effectuant au moins 4 400 pas chaque jour. A plus de 5 000 pas, le risque diminue davantage. En revanche, ces mêmes travaux montraient que, pour les femmes, il n’était pas vraiment utile de dépasser la barre des 7 500 pas quotidiens. Pour la meneuse de l’étude, un objectif de 7 000 à 8 000 pas semble donc largement suffisant.

Le Pr François Carré rappelle quant à lui que l’essentiel est de marcher et que, pour beaucoup d’entre nous, l’objectif des 10 000 pas est peut-être trop élevé. Ainsi, ce même objectif peut devenir une potentielle source de découragement. Le mieux est donc de commencer plus modestement et franchir des paliers. François Carré vante aussi les mérites du podomètre et des applications mobiles du genre. Ceci permet de connaître ses performances de manière exacte, de les ajuster voire même de se challenger. Le professeur a d’ailleurs cité l’exemple de l’une de ses patientes qui s’est justement lancé un défi :

Une dame, en surpoids à la base, est venue me voir pour m’expliquer qu’elle avait envoyé une carte à ses collègues, sur laquelle elle avait tracé les trajets qu’elle aurait virtuellement pu effectuer avec tous les pas qu’elle avait faits en seize mois ! Il y en avait partout : du Paris-Marseille [environ 775 km entre les deux villes, ndlr], du Marseille-Paris… Elle était partie de presque rien, et chaque jour, elle a marché et marché de plus en plus. Et le week-end encore davantage vu qu’elle avait plus de temps. Elle avait associé à cette activité une alimentation équilibrée, ce qui a entraîné une perte de poids non négligeable. Et des exemples comme celui-là, il y en a à la pelle !”