in

Comment se développe l’humour chez les jeunes enfants

Crédits : Victoria_Borodinova / 8796 images

Une étude menée par des chercheurs de l’Université de Bristol identifie l’apparition de l’humour au plus jeune âge et la manière dont il se développe au cours des premières années de la vie. Les détails de ces travaux sont publiés dans la revue Behaviour Research Methods.

L’humour est universel. Il permet à notre espèce de faire face au stress, de se faire des amis, d’être créative ou d’attirer des partenaires potentiels. Malgré son importance, il existe peu de recherches sur la façon dont l’humour émerge en premier lieu et sur la manière dont il se développe ensuite.

Pour le savoir, une équipe de la School of Education de Bristol a donc cherché à déterminer les différents types d’humour émergeant durant la jeune enfance. Pour ces travaux, les chercheurs ont développé une enquête intégrant une vingtaine de questions posées aux parents de 671 enfants âgés de 0 à 47 mois du Royaume-Uni, des États-Unis, de l’Australie et du Canada.

Un humour de plus en plus complexe

Côté résultats, l’âge signalé le plus tôt auquel certains enfants semblaient apprécier l’humour était d’un mois. Environ la moitié des enfants appréciait l’humour à deux mois et 50 % d’entre eux produisaient de l’humour dès 11 mois. L’étude montre également que dès lors que les enfants produisent de l’humour, ils en produisent souvent par la suite, la moitié des enfants ayant plaisanté au cours des trois dernières heures précédant l’enquête (toujours selon les parents).

L’équipe a identifié plusieurs types d’humour différents proposés en fonction de l’âge. Les enfants de moins d’un an semblaient apprécier les formes d’humour physique, visuel et auditif. Parmi elles figurent les jeux de cache-cache (se cacher le visage avant de faire coucou par exemple), les chatouilles et les grimaces, les voix et les bruits amusants ou encore l’utilisation abusive d’objets (par exemple mettre un mug sur la tête).

Passé un an, les enfants semblaient apprécier d’autres types d’humour, impliquant cette fois d’obtenir une réaction des autres. Parmi les exemples figurent les taquineries ou le fait d’effrayer les autres. Ces enfants trouvaient également amusant d’imiter un animal.

manger nourriture bébé humour
Crédits : MaxPixel

L’humour des enfants de deux ans reflétait ensuite le développement du langage. Les erreurs d’étiquetage (les chiens font coin-coin) et les mots absurdes sont des exemples. Les chercheurs ont également constaté que les enfants de ce groupe d’âge commençaient à faire preuve de méchanceté, appréciant de se moquer des autres ou d’être parfois physiquement agressifs (pousser quelqu’un par exemple).

Enfin, les enfants de trois ans n’hésitaient plus à jouer avec les règles sociales (dire des mots méchants pour être drôles par exemple). À cet âge, ils commencent également à comprendre les tours et jeux de mots.

« Nos résultats soulignent que l’humour est un processus complexe en développement au cours des quatre premières années de la vie« , souligne Elena Hoicka, principale de l’étude. « Compte tenu de son universalité et de son importance dans de nombreux aspects de la vie, il est important que nous développions des outils pour déterminer comment l’humour se développe en premier lieu afin de mieux comprendre non seulement l’émergence de l’humour lui-même, mais aussi comment il peut aider les jeunes enfants à fonctionner sur les plans cognitif et social« .

Des recherches impliquant davantage d’enfants sont nécessaires, mais à terme, ces travaux pourraient effectivement être utilisés comme un outil de diagnostic du développement précoce pour les parents et éducateurs.